Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Hayes William
1707-1777

William Hayes, par John Cornish. Photographie © Magdalen College, University of Oxford.

Baptisé le 26 janvier à Gloucester, mort le 27 juillet 1777 à Oxford.

En 1717, il est admis dans le chœur de la cathédrale de Gloucester, sous la direction de William Hine (1687-1730).

Il est nommé en 1729 organiste à l'église St Mary’s de Shrewsbury, obtient 2 ans plus tard la tribune de la cathédrale de Worcester.

En 1734, il succède à Thomas Hecht à l'orgue du Magdalen College d'Oxford, où il est bachelor ès musique en 1735. Le 14 janvier 1741, il y est professeur de musique et organiste de l'église de l'université, après le décès de Richard Goodson (1688-1740).

À partir de 1748, des concerts hebdomadaires sont organisés sous sa direction au Holywell Music Room, dès sa construction dans Holywel Street à Oxford (une des plus anciennes salles de concert).

William Hayes, « Melancholy » : « With eyes upraised », extrait de The Passions : An Ode for Music, par La Cetra Barockorchester Basel sous la direction d'Anthony Rooley

Il est proclamé docteur en musique le 14 avril 1749, pendant l'inauguration de la Radcliffe Library, au cours de laquelle est donnée la première exécution connue à Oxford du Messie de Händel.

Il est directeur des rencontres musicales de Gloucester en 1757, 1760, 1776.

Partisan de Händel, il a beaucoup fait pour faire connaître ses œuvres et diriger les exécutions de ses oratorios, voire assurer lui-même les parties de ténor.

Il est un des premiers membres et souscripteurs du Fund for the Support of Decay’d Musicians, qui deviendra plus tard The Royal Society of Musicians, et propose un modèle de formation musicale de 14 années pour les enfants à partir de l'âge de 7 ans.

Son épouse décède le 14 janvier 1786. Trois filles et trois garçons ont survécu. Philip Hayes (17 avril 1738 - 19 mars 1797), son second fils est compositeur, organiste et chanteur. Son troisième fils, William Hayes (ii) (6 décembre 1741 - 22 octobre 1790) est chanteur, compositeur et prêtre.

Ses écrits sont surtout satiriques et polémiques.

Voir : Avison C. (1709-1770)

Catalogue des œuvres

Tous les manuscrits sont conservés à la Bodleian Library d'Oxford.

1740-1750, The Fall of Jericho, oratorio.

1773, 16 Psalms Selected from the Rev. Mr. Merrick’s New Version.

1774-1777, David, oratorio, complété par son second fils Philipp Hayes (1738-1797).

s.d., Holy Communion and Evening Service, en mi majeur [achèvement d'un service religieux de H. Hall et W. Hine’s]

s.d. Te Deum, en majeur

s.d., Old Hundredth Psalm

20 anthems.

1735, When the fair consort (musique vocale et instrumentale).

1750, The Passions, sur des textes de W. Collins.

1751, Where shall the Muse.

1759, Hark! Hark from every tongue, ode.

1759, O that some pensive Muse (Ode à la mémoire de Händel).

1763, Ode Sacred to Masonry, in Social Harmony.

1773, Daughters of Beauty, ode commemorative.

1725, [12] 12 Ariettes ou ballades, 2 cantates.

s.d., Circe, masque.

1748 [6] Cantates.

1749, Peleus and Thetis, masque, sur un livret de G. Granville.

s.d., Catches, Glees and Canons.

s.d., Chansons, cantates.

s.d., Concerto en majeur pour 2 flûtes et cordes.

s.d., Concerto en sol mineur pour cordes, arrangement de la sonate no 10 (1729) Carbonelli.

s.d., The Rival Nations, Concerto pour pour 2 flûtes, 2 fifres, timpanon et cordes.

s.d., Concerto, pour basson (perdu).

1735-1740, Concerto, pour harpe en sol majeur.

s.d., Concerto pour orgue, en la majeur

1755, Concerto pour orgue en majeur

s.d., [6] concerti grossi, pour cordes, si majeur, majeur, sol mineur, mineur, majeur, si majeur.

s.d., [6] sonates en trio, fa majeur, si majeur, majeur, fa majeur, si majeur, mi mineur.

s.d., Carillon en do mineur, pour oles cloches de la cathédrale de Gloucester.

Écrits relatifs à la musique

The art of composing music by a method entirely new, suited to the meanest capacity. Whereby all difficulties are removed, and a person who has made never so little progress before, may, with some small application, be enabled to excel

Remarks on Mr. Avison's essay on musical expression. Wherein the characters of several great masters, both ancient and modern, are rescued from the misrepresentations of above author; and their real merit asserted and vindicated. In a letter from a gentleman in London to his friends in the country

Anecdotes of the five-meetings music, on account of the charitable foundations at Church Langton: In which many misrepresentations, and gross falsehoods, contained in a book, intitled, The history of the above foundations, are fully detecetd, and confuted, upon indubitable evidence. With an appendix, containing several original letters with remarks. By W. Hayes

Bibliographie

Heighes Simon, The life and work of William and Philipp Hayes. « Outstanding Dissertations in Music from British UniversitiesRoutledge »,  London and New York 2013 (Garland 1995).

FELLOWES EDMUND H., English Cathedral Music from Edward VI to Edward VII. London 1941.

SHAW HAROLD WATKINS, Eighteen Century Cathedral Music. Londres, Oxford University Press 1953.

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-5 octobre 2017
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique (ve-xviiie siècles)

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mardi 10 Octobre, 2017