Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Gardel Carlos
1890-1935

Gardès Charles Romuald

Carlos Gardel

Né à Toulouse le 10 décembre 1890, mort à Medellín en Colombie, le 24 juin 1935.

Il est né à l'Hospice Saint-Joseph de la Grave à Toulouse. En 1893, sa mère, Marie Berthe (Berta) Gardès (1865-1943), émigre à Buenos Aires, ville en pleine expansion et d'un grand attrait migratoire (enfant, elle avait vécu un temps au Vénézuela). Ils y arrivent le 11 mars. Berthe Gardès travaille dans l'atelier de repassage (elle était déjà repasseuse) de son amie Anaïs Beaux qui les attendait. Gardel et sa mère habitent alors 162 rue d'Uruguay, destination de l'émigration à l'époque. Le père qui n'a pas reconnu l'enfant, homme marié, est Paul Lasserre (1866-1921).

Marie Berthe GardelMarie Berthe Gardel.

Gamin des rues, Gardel grandit dans le quartier populaire de l'Abasto. « El pibe Carlitos » (Carlitos le gamin) fugue en 1904. Il est inquiété en août 1915 pour une affaire d'escroquerie (le conte de l'oncle : on fait croire qu'on est héritier d'une bonne fortune, et on promet de partager avec qui aidera financièrement à récupérer cet héritage : voyage, avocat, etc.). Ce qui explique peut-être ses changements d'identité et les fantaisies quant à ses lieu et date de naissance. Mais il arrivera à faire disparaître son casier judiciaire.

En 1913, il forme un duo avec le chanteur José Razzano (1887-1960), qui devient très populaire en 1917. Ils chantent entre autres des textes d'Andrés Cepeda, surnommé « le poète de la prison », escroc ayant passé bien des années en prison et mort dans une rixe. Peut-être fut-il le ou l'un des complices du jeune Gardel.

Gardel et RazzaroGardel et Razzaro.

 

Preciosa mía, Carlos Gardel et José Razzano (1923)

Ses premiers enregistrements datent de 1912. Vers 1917, il enregistre le célèbre tango Mi noche triste (titre original Lita, de Samuel Castriota et Pascual Contursi), qui marque le début de son chemin de gloire.

Au début des années 1920, sa carrière de chanteur et de compositeur de tango est florissante en Argentine. Il fait une première tournée internationale en 1923 (il obtient alors un passeport uruguayen), et chante notamment au Théâtre Apolo de Madrid.

Au début de l'année 1924, il rend visite, avec Razzano, à sa famille à Toulouse. En 1925, Razzano a de sérieux problèmes de voix et le duo est dissout, Razzano devient le manager de Gardel qui fait une tournée en Espagne et triomphe à Barecelone ou le tango est à la mode.

En 1927 il achète une maison rue Jean Jaurès pour sa mère.

Il fait encore des tournées en France, en Espagne, aux États-Unis, en Amérique latine. Le 24 juin 1935, à l'aéroport de Medellín, son avion s'écrase lors du décollage.

Il a contribué plus que tout autre à populariser le tango chanté, sans toutefois aborder la critique politique. Il a enregistré près de 900 chansons et tourné dans de nombreux films. Ses compositions les plus connues sont El día que me quieras, Mi Buenos Aires querido, Por una cabeza, Volver, Silencio and Cuesta abajo.

Bibliographie

Discographie

Desde Carlos GardelDesde Carlos Gardel : Cancionero porteño. Diego Flores (baryton), William Sabatier (bandonéon), Ciro Perez (guitare). Ambronay Éditions 2014 (AMY 040).

Lire une présentation plus complète

 

 

 

Jean-Marc Warszawski
23 septembre 2014

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Vendredi 16 Février, 2018