rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

Dupont Gabriel
Gabriel Édouard Xavier
1878-1914

 

 

Gabriel Dupont

Né à Caen le 1er mars 1878, mort au Vésinet le 2 août 1914.

Il fait ses premiers pas musicaux avec son père qui est organiste, puis il étudie au Conservatoire de Caen.

En 1893, il est à Paris, et suit en auditeur libre les cours d'harmonie d'Antoine Taudou au Conservatroire national de Paris.

À partir de l'année suivante, il suit les cours de composition de Jules Massenet, travaille l'orgue avec Louis Vierne et le contrepoint avec André Gédalge.

Inscrit au Conservatoire national de Paris en 1895, il intègre la classe d'orgue de Charles-Marie Widor, et en 1897 sa classe de composition qu'il hérite de Massenet. Il obtient le second accessit de contrepoint et fugue l'année suivante.

Son père, Achile Dupont, décède la 21 février 1901. Gabril Dupont obtient le Second Grand Prix de Rome en juin.

En 1902, son poème symphonique Jour d'été, est créé à Caen.

dupontLa Cabrera, drame lyrique d'Henri Cain et Gabriel Dupont. Ddessin d'Edouard Zier.

En 1904, son premier succès est un opéra agreste, La Cabrera, se déroulant dans un village où un chevrier provoque la mort de son fils pour conquérir son amante. Cet ouvrage gagne, contre 143 concurrents, un concours organisé par l'éditeur milanais Edoardo Sonzogno. Gabriel Dupont y gagne en notoriété, son opéra est programmé dans plusieurs maisons lyriques européennes. L'œuvre est créée à l'Opéra-Comique de Paris le 16 mai 1905.

Les premiers symptômes de la tuberculose se déclarent dans les années 1905. La maladie pèse sur sa carrière jusqu'à sa mort survenue le jour de la déclaration de la Première Guerre mondiale. Il s'installe au Vésinet.

VésinetGabriel Dupont dans son jardin au Vésinet.

 

Gabriel DupontGabriel Dupont à sa table de travail au Vésinet.

La Glu, opéra régionaliste inspiré par la Bretagne est sa seconde œuvre importante, créée à Nice en 1910. Il a composé des romances sur des textes de nombreux poètes du romantisme tardifs et symbolistes, des cycles pour piano dont La maison dans les dunes, composée à Arcachon où il passe les hivers pour des raisons de santé, et Les heures dolentes.

Gabriel DupontPortrait de Gabriel Dupont par son, frère Robert Dupont (1874-1938)

Catalogue des œuvres

1895, Deux airs de ballet, pour piano (1. Pasane, 2. Aria).

1895, Deux romances, pour voix et piano, sur des poèmes de Paul Verlaine (1. La Pluie, 2. Chanson d'automne).

1897, Feuillets d'album, pour piano (1. Valse, 2. Fughette, 3. Berceuse, 4. Air à danser).

1898, Allegretto, pour orgue.

1898, Pièce en forme de canon, pour orgue.

1899, Méditation, pour orgue.

1899, Clarisse Harlowe, pour chœur et orchestre.

1900, Chansons normandes, pour chœur et piano sur des poèmes poèmes d'Emile Blémont (1. Les marchandes de fleurs, 2. Feuilles mortes, 3. Ronde du Lilas et de la Rose).

1900, Jour d'Été, Esquisse symphonique (1. Matinée ensoleillée, 2. Sous bois, 3. Nocturne), créé le 25 mars 1900 au Conservatoire de musique de Nancy sous la direction de Guy Ropartz. (ms. Conservatoire de Caen).

1901, Myrrha, cantate pour le Prix de Rome (ms. Bibliothèque nationale de France et Bibliothèque de l'Opéra de Paris)

1901, Mandoline, romance pour voix et piano sur un poème de Paul Verlaine, dédicacée à Mademoiselle Laisné de l'Opéra-Comique [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

mandolione

1901, Le foyer, romance pour voix et piano sur un poème de Paul Verlaine, dédicacé à Madame Marthe Crabos le chanson de[fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

le foyer

1901, Monsieur Destin, romance pour voix et piano sur un poème attribué à Georges Vanor, dédicacé à Madame Vierne-Taskin [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

1901, Journée de printemps, pour violon et piano (1. Au matin, 2. Au soir), dédicacé à Monsieur A. Lefort [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

printemps

1901, Petit poème, pour violon et piano.

1901, Le jour des morts, romance pour voix et piano sur un poème de Georges Vanor [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

Le jour des morts

1902; Alcyone, cantatge sur un texte de d'Eugène et Édouard Adenis), pour 2 voix et orchestre.

1902, La chanson de Myrrha, romance pour voix et piano, sur un poème de Fernand Beissier, dédicacée à Mademoiselle [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

Chanson de Myrrha

1902, À la nuit, romance pour voix et piano, sur un poème de Auguste Lacaussade, dédicacé à son ami Charles Rousselière de l'Opéra [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

1902, Pour la Toussaint, pour orgue ou piano à pédalier.

1902, Transcription d'un Largo de Beethoven, pour orgue ou piano à pédalier.

1902, Transcription du choral de la « Symphonie rhénane » de Robert Schumann, pour orgue ou piano à pédalier.

1902, La Nuit, chœur pour le Prix de Rome (ms. Bibliothèque nationale de France).

1902, Alcyone, cantate pour le Prix de Rome 1902 (ms. Bibliothèque Nationale nationale de France).

1902, Annie, chanson écossaise sur un poème de Leconte de Lisle.

1903, En aimant ! Romance pour voix et piano, sur un poème d'Armand Silvestre, dédicacé à Charles Rousselière [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

1903, Les effarés, romance pour voix et piano, sur un poème d'Arthur Rimbaud, dédicacé à son ami Édouard Vianova [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France]

les effarés

1904, La Cabrera, drame lyrique en 2 actes sur un livret de H. Cain, créé au Lirico de Milan le 16 mai 1904.

1904, Poèmes d'automne, 8 romances pour voix et piano, Si j'ai aimé (Henri de Régnier), Ophélia (Arthur Rimbaud), Au temps de la mort des Marjolaines (Stuart Merrill), La Fontaine de pitié (Henri Bataille), La Neige (Paul Verlaine), Le Silence de l'eau (Fernand Gregh), Douceur du soir ! (Georges Rodenbach), Sur le vieux banc (Léon Dierx), créés le 24 février 1908 à la Salle des Agriculteurs à paris.

1905, La maison dans les dunes, pour piano (1. Dans les dunes par un clair matin, 2. Voiles sur l'eau, 3. La maison du souvenir, 4. Mon frère le Vent et ma sœur la Pluie, 5. Mélancolie du bonheur, 6. Le Soleil se joue dans les vagues, 7. Le Soir dans les pins, 8. Le Bruissement de la mer, la nuit, 9. Clair d'étoiles, 10. Houles). Créée le 3 juin 1910 à la Salle Pleyel à Paris par Maurice Dumesnil.

1905, Les heures dolentes, pour piano (1. Épigraphe, 2. Le soir tombe dans la chambre, 3. Du Soleil au Jardin, 4. Chanson de la pluie, 5. Aprés-midi de dimanche, 6. Le Médecin, 7. Une amie est venue avec des fleurs, 8. La chanson du vent, 9. Au Coin du feu, 10. Coquetterie, 11. La mort rôde, 12. Des enfants jouent dans le jardin, 13. Nuit blanche, hallucinations, 14. Calme). Créées aux Concerts Colonne à Paris le 21 octobre 1906.

1907. Les Heures Dolentes, pour orchestre (1. a Épigraphe, 1. b La mort rôde, 2. Des enfants jouent au jardin, 3. Nuit blanche, hallucinations).

1905, Journée d'hiver, romance pour voix et piano, sur un poème de Léon Dierx.

1906, Le Jardin mouillé, romance pour voix et piano sur un poème d'Henri de Régnier.

1907, Le chant de la destinée, poème symphonique, créé aux Concerts Colonne à Paris le 27 novembre 1907. [version pour piano, fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France], dédicacée à Édouard Colonne.

1908, Les caresses, pour voix et piano, sur des poèmes de Richepin (1. La rencontre, 2. Le baiser) [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

les caresses

1908, Chanson des noisettes, romance pour voix et piano, sur un poème de Tristan Klingsor (no 6bis dans « Les chants aimés, mélodies favorites ».

1908, Deux mélodies : Les caresses, (Jean Richepin) ; Chanson des noisettes (Tristan Klingsor), dédicacées à Madame Jeanne Charmes-Max [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France]

deux mélodies

1908, La Glu, drame musical populaire en 4 actes, sur un livret de Jean Richepin et H Cain, créé à l'Opéra de Nice le 24 janvier 1910.

1909, 2 mélodies, pour voix et piano : 1. Pieusement (Émile Verhaeren), 2. O triste ! triste (Paul Verlaine), dédicadées à) Mademoisell Pauline Segond [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France]

1909, La farce du cuvier, opéra en 2 actes sur un livret de Maurice Léna, créée au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles le 21 mars 1912.

1909, Hymne à Aphrodite, pour chœur et orchestre sur des textes de Laurent Tailhade, créé le 20 mars 1909, Salle Pleyel.

1910, 2 poèmes d'Alfred de Musset, pour voix et piano (1. Chanson, 2. Sérénade à Ninon) [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

musset

1910-1914, Antar, conte héroïque en 4 actes sur un livret de Chekri Ganem, créé à l'Opéra de Paris le 14 mars 1921).

1911, Poème, Pour piano et quatuor à cordes (1. sombre et douloureux, 2. clair et calme, 3. joyeux et ensoleillé), créé le 26 mai 1911, Salle Malakoff par Maurice Dumesnil et le Quatuor Wuillaume.

1912, Chansons des six petits oiseaux, romance pour voix et piano, sur un poème de Richepin, dédicacées à Lucy Vauthrin de l'Opéra-Comique [fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France].

1912, Crépuscule d'été, romance pour voix et piano, sur un poème de Cécile Périn.

s.d. Élévation en sibémol majeur, pour orgue.

s.d., Offertoire en sol majeur, pour orgue.

s.d., Sortie ou marche en mi majeur.

Écrits

La mélodie chez Massenet. Dans « Musica » (120), septembre 1912, p. 171–172

Bibliographie

  • Grove, J. Wagstaff, puis Richard Langham Smith.
  • MGG, Guy Ferchault.
  • Sauvlet Emmanuel, Site de l'Association des Amis de Gabriel Dupont.
  • Hervier Paul, Une visite à Gabriel Dupont, au Vésinet. Dans « La Presse », 6 juin 1904.
  • Jardillier Robert, Hommage à Gabriel Dupont. Dans « Revue de Bourgogne » (12) Dijon, 1924, p. : 635-646.
  • Simon Philippe, Gabriel Dupont, musicien oublié. « Carré musique », Atlantica-Séguier Anglet 2001 [379 p.]
  • Sauvlet Emmanuel, Gabriel Dupont, du Vérisme à l'Impressionnisme, parcours d'un musicien français à l'entre-deux siècles (thèse). Presses Universitaires du Septentrion, Lille 1999.
  • Kelkel Manfred, Naturalisme, vérisme et réalisme dans l'opéra de 1890 à 1930. Vrin, Paris 1984.
  • Bertrand Paul, Le monde de la musique : souvenirs d'un éditeur. La Palatine, Genève, 1947.
  • Samazeuilh Gustave, Musiciens de mon temps. Marcel Daubin, Paris 1947.
  • Collet Henri, Un musicien trop oublié: Gabriel Dupont. Dans « L'information musicale » (142), 1944.
  • Dumesnil Maurice, Gabriel Dupont: Musician of Normandy. Dans « The Musical Quarterly » (xxx), 1944, p. 441-447.

Discographie

Gabriel DupontMarie-Catherine Girod et le Quatuor Pražák, œuvres de Gabriel Dupont. Mirare 2014 (MIR 238).

 

Lire une présentation plus complète

 

Jean-Marc Warszawski
1er mai 2014

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Jeudi 12 Février, 2015 1:40

musicologie.org