Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Dufranne Hector
1870-1951

Né à Mons le 25 octobre 1870 ; décédé à paris le 4 mai 1951

Baryton, il débute en 1896, au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, avec le rôle de Valentin, dans Faust de Charles Gounod.

Dès les années 1897-1898, il est invité à Londres, au Covent Garden.

En 1899, il est engagé à l'Opéra-Comique de Paris, où il se produit de nombreuses fois, et pour de nombreuses créations.

Nicolò Isouard, Joconde, « Dans un Délire extrême », Romance (1906).

 

Émile Paladilhe, Le Jongleur de Notre-Dame, « Pauvre martyr obscur » (International Zonophone Company (190. ?)

Le 29 avril 1901, il chante à la création de l' Ouragan, d'Alfred Bruneau (livret d'Émile Zola), le 20 novembre de la même année, il crée le rôle du Marquis, dans Grisélidis de Jules Massenet den Marquis.

Le 30 avril 1902, il crée le rôle de Golaud, dans Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, rôle privilégié, qu'il chante jusqu'en 1939, sous la direction d'André Messager, en compagnie de Mary Garden (Mélisande), Jean Périer (Pelléas), Félix Vieuille (Arkel), Jeanne Gerville-Réache (Geneviève).


Hector Dufranne (Golaud) et Félix Vieuille (Arkel)
Pelléas et Melisande, Clause Debussy

En 1903, il est Scarpia, dans la première française de Tosca.

Le 16 mars 1904, il est Amaury-Ganelon, dans La fille de Roland d'Henri Rabaud.

Le 9 novembre 1906, il chante dans Les Armaillis de Gustave Doret, il crée le titre-rôle du Chemineau de Xavier Leroux le 16 novembre 1907


Hectro Dufranne, dans le rôle du Chemineau
Musique de Xavier Leroux

Le 7 février 1907, il participe à la création de Thérèse, de Jules Massenet, à l'Opéra de Monte-Carlo, la même année, il est aussi à la création de Naïs Micculin d'Alfred Bruneau.

Le 26 février 1908, il apparaît dans la La Habanera de Raoul Laparra.

Georges Bizet, La jolie fille de Perth, « Quand la flamme de l'amour », par Hector Dufranne (disque Columbia 1908).

 

Gabriel Faure, Crucifix, Léon Beyle, Hector Dufranne, choeurs et d'orchestre (enregistrement 1907)

En 1808-1810, il est engagé par le Manhattan Opera House, de New York Il y chante Golaud, de Pelléas et Mélisande (1908), Johanaan, dans Salomé de Richard Strauss (1910), le rôle de rabo, dans la première de La Princesse d'Auberge de Jean Blockx (Herbergprinses, créée à Anvers, au Vlaamse Opera, le 10 octobre 1896) , dans Sapho et dans Grisélidis, de Jules Massenet.


Hector Dufranne, dans Carmen de Georges Bizet.

En 1910, il est Johanaan (Jean-Baptiste), dans Salomé, de Richard Strauss à l'Opéra de Paris.

Le 23 février 1911, il participe à la création de Natoma (père Peralta), de Victor Herbert (livret de Joseph D. Redding), au Metropolitan Opera de Philadelphie.

Georges Bizet, Carmen, air du toréador, par Hector Dufranne (disque G & T, Paris 1905)

Il crée le rôle de Don Diego dans L'Heure espagnole de Maurice Ravel le 19 mai 1911.

En 1914, il est invité à Londres, où il reprend le rôle de Golaud à Covent Garden.


Hector Dufranne dans le rôle du Grand Prêtre (Dagon)
Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns

De 1913 à 1922, il est membre du Chicago Opera, et y participe en 1922 à la création de L'amour des trois oranges de Serge Prokofiev, dans le rôle du magicien.

À partir de 1922, il se produit avec succès à Paris.

Fromental Halévy, La reine de Chypre, « Triste exilé », Léon Beyle et Hector Dufranne (1907).

Le 25 juin 1923, il est Don Quixote, à la création de   El retablo de Maese Pedro, opéra (créé en concert le 23 mars de la même année à Séville), de Manuel de Falla, chez la princesse de Polignac

En 1924, il participe à la création des Burgraves de Léon Sachs au Théâtre des Champs-Élysées de Paris.


Hector Dufranne dans
Grisélidis de Jules Massenet

En avril 1926, à Bilbao, il participe avec la cantatrice Marcelle Demougeot (1876-1931) à un festival Wagner, avec La Bilbao Orkestra Sinfonikoa, fondée (en 1920) et dirigée par Armand Marsick (1877-1959), neveu du violoniste Martin-Pierre Marsick (1847-1924).

(Fac-similé de documents gracieusement fournis par Jacques Marsick)

Il apparaît encore dans les programmes lyriques en 1935 à Amsterdam et en 1939 à Vichy.

Il existe plusieurs enregistrements.

Hector Dufranne dans La Fille de Roland

 

Jean-Marc Warszawski
17 février 2010
Petite mise à jour (1926), 12 août 2011
Révision de la mise en page, 23 octobre 2017

TéléchargementsPresse internationale -

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, 06 06 61 73 41

Références / musicologie.org 2016
ISSN 2269-9910

Mercredi 25 Octobre, 2017 3:42