rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

Dresden Sem

1881-1957

sem dresden (1881-1957)

 

Né à Amsterdam le 20 avril 1881 ; mort à La Haye le 30 juillet 1957.

Il est le fils de Marcus Dredesn, courtier en diamants et d'Anna Mijerson.

Son père tente de la détourner d'une carrière musicale. Il étudie tout de même au Conservatoire d'Amsterdam avec Bernard Zweers (1854-1924), pour la composition, Fred [Frederik Jan] Roeske (1868-1961), pour le contrepoint, Richard Hageman (1881-1966) pour le piano,

Une de ses compositions pour le piano est particulièrement remarquée et révèle un avenir prometteur : on l'encourage à continuer ses études à Berlin.

En 1903, il est admis au Conservatoire de Berlin, où il étudie la composition avec Hans Pfitzner. Ce dernier le dirige vers le style de l'expressionnisme français, et l'encourage à demeurer en Allemagne comme cerf d'orchestre d'opéra.

En 1905, il est de retour aux Pays-Bas, où il commence une carrière de chef de choeur, tout en continuant à composer. Il dirige des ensembles à Laren, à Amsterdam et plus au sud des Pays-Bas, à Tiel.

Il se marie le 25 mars 1907 avec la contralto Catharina Jacoba Adriana Dhont. Ils auront deux fils.

De 1914 à 1926, il est à la tête de la Madrigaalvereniging (Société Madrigal), un chœur a cappella de 9 membres qu'il a créé, et qui accède à la notoriété dans un répertoire polyphonique de la Renaissance et d'œuvres contemporaines.

En 1918, il participe avec Daniel Ruyneman (1886-1963), Henri Zagwijn (1878-1954), Bernhard Van den Sigtenhorst Meyer (188-1953), Alexander Voormolen (1895-1980) à la création de la  « Nederlandsche Vereeniging tot Ontwikkeling der Moderne Scheppende Toonkunst » (Société néerlandaise pour le développement de la musique moderne), qui rassemble de nombreux compositeurs.

De 1918 à 1927, il rédige des articles dans « De Amsterdammer » et le « De Telegraaf », qui ont une certaine influence sur la vie musicale des Pays-Bas.

En 1919, il ets professeur de composition au Conservatoire d'Amsterdam.

En 1922, avec Willem Pijper (1894-1947), il fonde la section néerlandaise de la « Société Internationale de Musique Contemporaine ».

En 1923, il publie un livre sur la vie musicale aux Pays-Bas depuis 1880.

En 1924, il prend la direction, jusqu'en 1937, du Conservatoire de musique d'Amsterdam, en remplacement de Julius Röntgen (1855-1932).

De 1928 à 1940, il dirige un grand chœur de chambre à Haarlem.

En 1937, il est nommé directeur du Conservatoire royal de La Haye, en remplacement de Johan Wagenaar (1862-1941). Il doit en démissionner en 1940 en vertu des lois raciales imposées par l'occupant nazi. Il est remplacé par Coenraad Lodewijk Walther Boer (1891-1984).

Pendant presque toute la durée de la guerre, il reste caché dans une propriété à Wassenaar, où il continue à composer malgré les conditions difficiles.

À la libération, il reprend son poste à la direction du Conservatoire de La Haye, qu'il quitte à sa retraite en 1949.

Jusqu'en 1953, il dirige la « Fondation de la musique pour la jeunesse ».

Il a donné de nombreuses conférences sur la musique néerlandaise, notamment aux États-Unis en 1947, et a occupé de nombreuses responsabilités administratives : Président de la commission nationale pour l'éducation musicale ; président du département de la musique du Conseil des arts ; membre du Conseil de l'Opéra néerlandais ; président de la fondation Willem Pijper ; membre de la fondation Alphons Diepenbrock.


François Villon, opéra (extrait)
 Orkest en Koor van de Nederlandse Opera
Alfred Eichmann, dir.
Amsterdam, Stadsschouwburg, 17 juib 1958

Catalogue des œuvres

  • 1903-1915, 5 petites pièces pour le piano : 1: Kleine dans ; 2: Verlatenheid ; 3: Scherts ; 4: Mijmering ; 5: Oostersche dans
  • 1905, « Der lustige Ehemann », Liederen, pou rvoix moyenne et piano, sur un poème d'Otto Julius Bierbaum
  • 1905, Drie liedjes, sur des poèmes de Jacques Perk, pour voix moyenne et piano, dédicacé à Jacoba Dhont : 1. Als ik, van uw effen voorhoofd ; 2. 'k Wil u eens wat zeggen, blondje, ...  ;   3. Leg Uw beide blanke handjes ...
  • 1905,  Gefunden, sur un poème d'Otto Julius Bierbaum, pour voix grave et piano.
  • 1905, Liebster ! nur dich seh'n  ( Rückert's Liebesfrühling), pur voix très grave et piano.
  • 1907, Het lied des storms, sur un poème de Jacques Perk, pour chœur masculin (ténor, ténor, basse, basse).
  • 1908 (avant 1908), 43 chansons de jeunesse, pour voix soliste et piano.
  • 1911, Suite, pour quintette de bois, et piano.
  • 1912, Praeludium, Scherzo, Finale, pour 2 pianos.
  • 1912, Trio, pour 2 hautbois et cor anglais.
  • 1913, Suite, pour quintette de bois et piano.
  • 1913, Thema en veranderingen (Thèms et Variations), pour grand orchestre.
  • 1916, Rameau Suite, pour quintette de bois (flute, hautbois, clarinette, basson, cor) et piano, révisé en 1948.
  • 1916, Le Grand Lustukru. Vieil air ... recueilli par Th. Botrel. Accompagnement par Sem Dresden (Amsterdam 1916)
  • 1917, Bij den vijver, sur un poème de Jules Schürmann, pour voix moyenne et piano.
  • 1917-1919, 4 chansons, sur des poèmes de J.  Schürmann, pour voix soliste et orchestre.
  • 1918, Sonate n° 1, pour violoncelle et piano [Édition Senart, Paris 1922 : piano conducteur ; partie de violoncelle]
  • 1918, Sonate, pour flûte et harpe.
  • 1918, Wachterlied (14e siècle), pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse).
  • 1919, Treurig, treurig, sur un poème de J. K. Rensburg, pour voix soliste et piano.
  • 1920, Suite, pour quintette de bois et piano.
  • 1921, De fluitspeler, sur un poème de Jules Schürmann, pour voix moyenne et piano.
  • 1921, Oud spinet, sur un poème de Jules Schürmann, pour voix moyenne et piano.
  • 1923, Boerenfeest (Fête paysannes), sur un poème de G. A. Bredero, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), complété en 1953
  • 1924, Quatuor à cordes n° 1.
  • 1925, Meilied (16e siècle), pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), 1925.
  • 1927, Chorus tragicus, sur un poème de J. van den Vondel, d'après « Jérusalem détruite », pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), 5 trompettes, 2 bugles, percussions.
  • 1932, Memoria judaeorum, sur un poème de C. Tacitus, pour chœur d'hommes.
  • 1935, 4 Vocalises, pour mezzo soprano et orchestre de chambre.
  • 1935, Hymnus matutinus (6e siècle), pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse).
  • 1936, Concerto n° 1, pour violon et orchestre.
  • 1938, Quatuor à cordes n° 2
  • 1938, Symphonietta, pour clarinette et orchestre.
  • 1939, arrangement de 30 chorals : anciennes chansons hollandaises.
  • 1939, arrangement de O Kerstnacht (O Nuit de Noël) de Vondel, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), cordes, trombone.
  • 1939, Concerto, pour hautbois et orchestre.
  • 1940 (vers 1940), Daar was e wuf, pour chœur (soprano, soprano, alto, ténor, basse) a cappella.
  • 1941, Toccata, Chorale, Fugue, pour orgue, révisé en 1946.
  • 1941-1942, Concerto n° 2, pour violon et orchestre.
  • 1942, 4 Lieder, sur des poèmes d'Anthonie Donker,  pour voix moyenne et piano : 1. Die altijd droomloos sliep ; 2. En ied'ren nacht ... ; 3. Mijn vrienden ... ; 4. O merel ...
  • 1942, Concerto, pour piano, hautbois et quatuor à cordes (révisé en 1945-1946, comme concerto pour piano)
  • 1942, Sonate n° 2, pour violoncelle et piano.
  • 1942-1943, Trio avec piano.
  • 1942-1945, 4 liederen, sur des poème d'A. Donker, pour voix soliste et piano.
  • 1943, Assumpta est Maria, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse).
  • 1943, sonate pour violon.
  • 1943-1946, Chorus symphonicus (Psaumes cxxxix, lxix, lvii, xxxiv, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), et orchestre.
  • 1943-1947, Suite pour violoncelle.
  • 1944, 1945, Toto, operette en 3 actes sur un livret de Dresden, inachevé
  • 1945, 3 pièces pour piano, révisées en 1947.
  • 1945-1946, Concerto, pour piano et orchestre (initialement concerto pour piano, hautbois et quatuor à cordes)
  • 1948, Gelukkig is het land (heureux est le pays), sur un poème de B. Aafjes, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), vents.
  • 1948, Derde suite, pour piano et cuivres
  • 1949 Concerto, pour flûte traversière et orchestre.
  • 1949, Zeven stukken, pour orchestre scolaire
  • 1949, Drie schuintamboers, pour chœur masculin (ténor, ténor, basse, basse)
  • 1950, Hor ai dolor, pour piano.
  • 1950, Psaume xcix, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), orgue, 4 trombones.
  • 1950, Te Duinkerk gaat het al verkeerd, pour chœur masculin.
  • 1950, 't Ros Beijaard, pour chœur masculin.
  • 1951, Ausonius ad uxorem, sur un poème d'A. van Duinkerken, pour voix soliste et piano.
  • 1951, Beatus vir, pour chœur d'hommes.
  • 1951, Dansflitsen, suite pour orchestre : 1. Intrada. Alla polacca ; 2. Siciliano. Poco moderato ; 3. Tempo di valsa, Allegro ; 4. Passamezzo, Moderato ; 5. Menuetto, Allegretto, con grazia ; 6. Marcia funebre, Moderato molto ; 7. Alla tarantella, Molto allegro.
  • 1951, Hymnus matutinus, pour chœur mixte
  • 1951, musique de scène pour « Dsjengis Khan s de Does de Willebois
  • 1952-1953, Concerto, pour orgue et orchestre.
  • 1953, Come fu…, pour piano.
  • 1953, Fabel : « den aap en de katte » (Fable : le singe et le chat), d'après Vondel, pour chœur d'hommes.
  • 1953, Saint Antoine, d'après Gustave Flaubert, oratorio symphonique, pous voix solistes, chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), 2 récitants, orchestre.
  • 1953, Sept variations sur la mélodie populaire flamande « 'En hiver, lorsque la pluie tombe »,  pour orchestre et chœur [mouvements composés par .Sem Dresden, Cor de Groot, Jurriaan Andriessen, Herman Strategier, Marius Flothuis, Karel Mengelberg, Anthon v.d. Horst].
  • 1954, De wijnen van Bourgondië (le vin de bourgogne), sur un texte de Dresden,  pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), orchestre.
  • 1954, 3 Vocalises, pour chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse).
  • 1954, Psaume lxxxiv, pour soprano et ténor, chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), orchestre.
  • 1954-1955, Carnavalscantate, pour soprano et chœur à quatre vois (ténor, ténor, basse, basse).
  • 1955, Sant Joris (saint Georges), sur un texte de Dresden, pour soprano, baryton, chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor, basse), 2 pianos, percussions, révisé avec récitants et orchestre en 1956.
  • 1956, Catena musicale, d'après l'Ecclesiastes, pour soprano et 7 instruments.
  • 1956, Rembrandts « Saul en David », pour soprano et orchestre.
  • 1956-1957, François Villon, opéra en 1 acte et 3 tableaux, sur un livret de Dresden, orchestré par Jan Mul, créé au Stadsschouwburg d'Amsterdam, le 15 juin 1958

Écrits

  • Het muziekleven in Nederland sinds 1880. Elsevier, Den Haag 1923.
  • Fehr Albert, Van Milligen Samuel, Dresden Sem, Review of Ontwikkelingsgang der muziek van de Oudheid tot onzen tyd. Dans « Revue De Musicologie » (n° 29, vol. 10) février 1929, p. 49
  • Worp Johannes, Dresden Sem, van Milligen Samuel, Algemeene muziekleer : Naar den elfden druk van J. Worp-S. van Milligen geheel opnieuw bewerk. J. B. Wolter's Uitgevers- Maatschappij, Groningen, 1931, 1972 (12e édition).
  • Worp Johannes, Dresden Sem, van Milligen Samuel, Kleine muziekleer. Naar de zeventiende druk van J. Worp, S. van Milligen, geheel opnieuw bewerkt door Sem Dresden. J. B. Wolters' Uitgeversmaatschappij, Groningen, 1948 (5e édition).
  • Millingen Samuel van, Dresden Sem, Ontwikkelingsgang der Muziek van de oudheid tot onzen tijd. Met vele illustraties ... Met medewerking van Sem Dresden. Groningen, Den Haag, 1928.
  • Gedenkboek uitgegeven ter gelegenheid van het 50 - jarig bestaan van het Amsterdamsch Conservatorium (1884-1934). Amsterdam 1934.
  • Stromingen en tegenstromingen in de muziek. Haarlem 1953.
  • Lettre de Sem Dresden à R. Brussel, Amsterdam, 6 mai 1924. Manuscrit Réserve La-Dresden Sem-1, Bibliothèque nationale de France, département de la musique.
  • Lettre de Sem Dresden à R. Brussel, 6 mars 1925. Manuscrit Réserve La-Dresden Sem-2, Bibliothèque nationale de France, département de la musique.
  • Lettre de Sem Dresden à R. Brussel, 16 mars 1925. Manuscrit Réserve La-Dresden Sem-4, Bibliothèque nationale de France, département de la musique.
  • Lettre de Sem Dresden à R. Brussel, 1er octobre 1926. Manuscrit Réserve La-Dresden Sem-3, Bibliothèque nationale de France, département de la musique.
  • Willem Pijper (1894-1947), in Memoriam. Dans « Tijdschrift der Vereeniging voor Noord-Nederlands Muziekgeschiedenis » (n° 1. vol. 17) 1948, p. 18-20
  • Poth Adolphe, De Ontwikkelingsgang der Vioolmethodes tot omstreeks 1850... Met een voorwoord van Sem Dresden,... W. P. van Stockum, Gravenhage 1949.

Bibliographie

  • van der Veen J., Dresden Samuel (1881-1957). Dans « Biografisch Woordenboek van Nederland » Instituut voor Nederlandse Geschiedenis, Den Haag 1979 [disponible sur la Toile le 28 août 2010]
  • Page de la Wikipédia néerlandaise
  • Antcliffe Herbert, Sem Dresden. 1881 bis 1957. Dans « The Monthly Musical Record » (87) 1957, p. 216-217.
  • Brief van Louise Gerhardina Antonia Bolleman (1894-1976), geschreven aan Sem Dresden (1881-1957). Kopiebiref nr. 6, Amersfoort, Niederländische Nationalbibliothek.
  • Kolsteeg Johan, Sem Dresden en de harmonische vernieuwingen in de Nederlandse muziek rond 1920 (thèse) [2 vol.]. Doctoraalscriptie Utrecht 1988 [89 et 49 p.]
  • Paap Wouter (1908-1981), De opera « François Villon » van Sem Dresden. Bij de 1. opvoering in het Holland Festival. Dans « Mens en melodie » (13à) 1958, p. 131-135.
  • —, In memoriam Sem Dresden (31. Juli 1957). Dans « Mens en melodie » (12) 1957, p. 225-227.
  • —, Professor van der Leeuw-Prijs 1952 - voor Sem Dresden. Dans « Mens en melodie » (8), 1953, p.  99-102.
  • —, Sem Dresden. Dans « Mens en melodie » (1) 1946, p. 73-79
  • —, Sem Dresden. Dans « Music in Holland », Amsterdam,1960, p. 16-19
  • —, Sem Dresden. Dans « « Mens en melodie ». 11 (1956), P. 97-99.
  • —, Twee nieuwe composities van Sem Dresden. Dans « Mens en melodie » (10) 1955, p. 51-53.
  • Ryker Harrison, Sem Dresden, Dans « The new Grove dictionary of music and musicians »
  • Sem Dresden. Dans The Musical Times, (1375, v. 98) septembre 1957, p. 513
  • Strootman Woutn, De componist Sem Dresden (1881-1957) en het constructivisme van de twintiger jaren [thèse]. Doctoraalscriptie Universiteit van Amsterdam, 1989 [122 p.]
  • Van Ameringen Sylvia, Sem Dresden (t 30. 7.1957). Dans « Musica » (11) 1957, p.  653-654.
  • Wouters Jos, Sem Dresden. Dans « Sonorum speculum » (xxv) 1965, p. 1-13

 

Jean-Marc Warszawski
28 août 2010

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Jeudi 12 Février, 2015 1:20

musicologie.org