Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Demotz de La Salle
v. 1681-v. 1746

Curé à Genève, sa méthode de notation est approuvée en 1726 par l'Académie des Sciences de Paris (on lit les notes comme sur un cadrant de montre, la position des hampes donne la hauteur).

Voir : Brossard S. de (1655-1730).

Sur le contenu de l’œuvre

Plein-chant

Ainsi nommé, parce qu’il n’est précédé d’aucun signe de mesure. Unisson. (Les mêmes notes ou les mêms sons)

Faux bourdon

Chant non mesuré à quatre parties différentes et syllabiqes en plain-chant. Toutes les voix chantent ensemble les mêmes paroles. Mais chacun un accord différent. Bruit harmonieux appelé faux-bourdon, parce qu’il n’est pas si varié que celui de la musique.

Les fleuris

Chant figuré, fleuri et musical. Il est encore appelé chant sur livre, parce que les voix supérieures aux grosses voix de basse, composent selon les règles de la musique, leur partie en chantant sur le plein-chant qui est écrit sur le livre. Les basses chantent à mesure. 4 parties. Se bat à deux ou trois temps.

Le chant mesuré

Ou appelé musique est celui qui est toujours mesuré, c’est à dire qui a toujours à son commencement une ligne de mesure, pour marquer de quel mouvement il doit êtr exprimé: et il y en a de deux sortes. À savoir le récitatif et l’air de mouvement. Les récitatifs se chantent plus de goüt que de mesure; et de l’un et de l’autre quand le mot mesuré est écrit dessus. Les airs ou pièces de mouvement se chantent de goût et de mouvement que le signe de mesure qui les précède le marque. Le chant de la musiqe est une expression et une liaison réglée et métho-dique de tons, de semi-tons et de différents sons appelés intervalles. Quatre propriétés: L’élévation ; l’abaissement ; la demeure ; le mouvement réglé.

Article I

Sept notes ou sept syllabes: ut, ré, mi, fa, sol, la, si (octave ou redite) et chacune desquelles opn représente sous sept autre noms et sept figures de différente valeur, pour l’expression de la durée des sons. Neuf signes de silences et de repos. Quatre lignes de mutation de sons et de tons. 25 signes de mesure dont 16 plus usités. Deux signes de reprise de chant. La petite liaison ou le demi-cercle. La grande liaison et l’accolade.

Échelle ou gamme

Degrés joint, degrés disjoints

La distance la plus éloignée entre seux degrés conjoints est le ton. La plus proche est le demi-ton.

4 signes de mutation

[...] tremblé ou signe de cadence gutturalle ou de gosier [...]

Les 13 sons de l’octave naturelle

Nom et figure des notes

Les sept figures de notes ci-dessus sont encore caractérisées ci-après, de trois différentes manières par les têtes, sous les noms, et aspects des couleurs blanches et noire, afin d’indiquer cinq sortes d’octaves, lesquelles renferment toute l’étendue de la voix.

Nom et figure des notes pour cinq octaves

Neuf figures de repos et silence

Les agréments

Le Port de voix fait nommer la Note fur laquelle il et mis, sur le ton de la Note immédiatement au-dessfous d'elle, & en montant d’une manièré caressante, ou plaintive.

Le Coulé fait faire la même expression en dépendant que le port de voix en montant, il fait nommer la Note fur laquelle il est posé , sur le ton de celle qui la précédé directement au-dessus.

Le Tour de gosier fait exprimer un tremblement subit du goqier sur la Note fur laquelle il est placé.

Le Tremblé élève de demi-ton la Note devant ou sur laquelle il est, & indique qu’il faut faire un tremblement ou tour de gosier long ou subit, selon la valeur de la Note.

Gamme et soleil du nouveau système

 

 

 

Récapitulation des signes

Écrits relatifs à la musique

Méthode de musique selon un nouveau système très-court, très facile et très-sûr, approuvé par Messieurs de l'Accademie royale des Sciences et par les plus habiles musiciens de Paris, par M*** Prêtre

Méthode de plein chant selon un nouveau système très-court, très facile et très-sur par M.***, Prêtre. Réponse à la critique de Monsieur*** contre un nouveau système de chant par Monsieur*** prêtre

Réponse à la critique

 

Bibliographie

BROSSARD SÉBASTIEN DE, Lettre en forme de dissertation à M. Demotz, sur sa nouvelle méthode d'écrire le plain chant et la musique. Paris 1729

Remarque sur la méthode d'écrire la musique de M. Demotz. Paris 1726

TURNER JET E., Notes Inégales: Treatises by Bacilly, Loulié, and Démotz: Their Application to the Mass for the Convents by F. Couperin (thèse). University of Wisconsin 1974 [162 p.]

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 7 Février, 2019