Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda

Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Cesarini Carlo Francesco
1666-1741

Né à San Martino-Sassocorvaro (Urbino) en 1666, mort après le 2 septembre 1741.

Le plus ancien témoignage d'archive que nous possédons de lui est peut-être l'une de ses nombreuses mises en musique, en 1688, d'un des textes du cardinal Benedetto Pamphili, qu'on lui attribue avec incertitude.

Il apparaît dans les registres en novembre 1690, comme maestro di cappella de Benedetto Pamphili. Il semble qu'il ne s'est jamais éloigné de Rome, même quand dans les années 1690-1693, son maître était légat du pape à Bologne.

Du 1er septembre 1704 au 31 août 1741, il est maître de chapelle à l'église Il Gesù, et membre de la congrégation Congregazione di S Cecilia des musiciens, du 22 septembre 1706 au 5 octobre 1731, pour laquelle il a eu quelques fonctions et dirigé une messe en 1719.

La haute dotation faite à ses deux filles en 1735 montre qu'il était fortuné.

Lorqu'il s'est retiré de sa charge de l'église Il Gesù, le préfet du lieu lui a demandé une copie de ses œuvres qui étaient appréciées.

Il a essentiellement composé pour l'église et des réunions privées. On conserve 55 de ses cantates sur au moins 80 qui ont été listées.

Catalogue des œuvres

1685, Dixit Dominus à 8 voix.

1685, Magnificat à 4 voix.

1688, Cantate à 5 voix, pour la naissance du prince de Galles, sur un texte de B. Pamphili, créée à Rome, Palazzo Pamphili (ou Collegio Clementino) en juillet 1688.

1690, A Silvio Nisa è destinata in sorte, sur un poème de B. Pamphili.

1690, Dextera Domini exaltavit,oratorio à 2 voix.

1690, Mausolo io ti perdei la curia tutta, (L'Artemisia), sur un poème de B. Pamphil.

1692, Lascia Febo le selve e torna al cielo, oratorio sur un poème de D. A. Leonardi, pour soprano et basse contionu.

1693, Non sarei dei fior reina (La rosa, regina dei fiori), cantate sur un poème de B. Pamphili.

1694, Anzio un tempo fastosa (Anzio distrutto dagl'anni), sur un poème de B. Pamphili.

1694, Bell'onda che mormori, cantate, sur un poème de B. Pamphili.

1695, Dixit Dominus

1695, Samson vindicatus, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé à Ss Crocifisso, de Rome le 25 mars 1695.

1695, Il Clearco in Negroponte, dramma, en 3 actes d'après A. Arcoleo, créé à Rome, 18 janvier 1695.

1696, L'amore eroico fra pastori, favola pastorale pour poupées, en 3 actes (2. G. Lullier, 3. G. Bononcini), sur un livret de, P. Ottoboni, créé à Rome, Palazzo della Cancelleria,février 1696 [révisé par A. Scarlatti en La pastorella, donné à l'ambassade vénitienne, 5 février 1705].

1698, messe à 4 voix.

1699, E qual fu la bella lagrima, cantate.

1699, Ferma Borea, che tenti (La viola gialla), cantate sur un poème de Pamphili.

1699, Sovra candido nembo, cantate pour soprano et basse continue, 1699.

1700, Fetonte e non ti basta, cantate sur un poème de B. Pamphili.

1700, Il trionfo della divina provvidenza ne' successi di S Geneviefa, oratorio sur un poème de G. Bussi, créé à S Giovanni dei Fiorentini de Rome, le 28 mars 1700.

1701, Sans titre, commedia, en 3 actes, sur un livret de G. Buonaccorsi), créé à Rome, Casino Tassi, carnaval de 1701.

1704, Era un tempo ch'io godea, cantate.

1704, Filli ti chiamo e vorrei dirti, cantate pour soprano et basse continu.

1704, Già gl'augelli canori (L'Arianna), cantate pour soprano et basse continue, sur un poème G. Buonaccorsi.

1705, S Maria Maddalena de' Pazzi, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé au Collegio Clementino, le 4 avriul 1705

1705, Vaghi fregi del cielo, cantate.

1705, S Vincislao, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé au Palazzo Valmontone, le 23 novembre 1705.

1706, Augelli et arboscelli (Filli, Tirsi, Lico), cantate.

1706, Clori, Silvio, Mirtillo, cantate.

1706, Era scesa un giorno Eurilla, cantate sur un poème se B. Pamphili.

1706, Notte oscura (Fileno, Clori), cantate.

1707, Divus Alexius, oratorio, créé à Ss Crocifisso.

1707, Il figliuol prodigo, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé à la Chiesa Nuova, le 27 mars 1707.

1707, Il nemico d'amore (Narciso al fonte), cantate sur un poème de B. Pamphil).

1707, Io vado al fonte (L'ipocondria), cantate sur un poème de B. Pamphili.

1707, Mi sognai che la fortuna (Il sogno), cantate pour une voix, 2 flûtes, 2 violons, et basse continue.

1707, Se due belle pupille con quel negro colore, cantate pour soprano et basse continue.

1708, Aria in L'onestà combattuta di Sara, oratorio sur un poème de D. Canavese.

1708, Filli nol niego io dissi (La Gelosia), cantate pour soprano et basse continue, sur un poème de B. Pamphili.

1708, Voglio amare e non voglio amare (La stravaganza), cantate sur un poème de B. Pamphili.

1709, O dell' Adria reina, cantate pour soprano et basse continue.

1710, Cantata da recitarsi nel Palazzo Apostolico la notte del SS.mo Natale, oratorio sur un poème de D. Bulgarelli, créé le 24 décembre 1710.

1710, Questa ch'il tempo chiude e lo divide (Il dono), cantate de B. Pamphili.

1711, Cantata da recitarsi nel Palazzo Apostolico la notte del SS.mo Natale, oratorio sur un poème de D. De Martinis, créé le 24 décembre.

1711, Il martirio di S Fermina, oratorio sur un poème de F.M. Gasparri, créé à la Civitavecchia de Rome le , 28 avril 1711.

1711, Invida di mia pace, canta  te pour soprnao et basse continue, sur un poème d'A. Ottoboni.

1711, O del fasto latino inclito figlio (Al porto d'Anzio), cantate sur un poème de B. Pamphili.

1711, Povero poesia quanto sei stitica, cantate pour soprano et basse continu sur un poème d'A. Ottoboni.

1711, Giunio Bruto, overo La caduta de' Tarquinii, dramma, en 3 actes (2. A. Caldara, 3. A. Scarlatti), sur un livret de G. Sinibaldi, prévu pour Vienne en 1711, non représenté.

1712, Era il genio di Roma, cantate sur un poème de B. Pamphili.

1712, La sposa de' sagri cantici, oratorio sur un poème de Gasparri, créé qu Collegio Clementino, le 18 août 1712.

1712, Quando nacque la bellezza, cantate sur un poème de B. Pamphili.

1712, Questa pallida viola (L'onestà sotto l'allegoria di una viola pallida), cantate de B. Pamphili.

1712, Se men bella altrui ti rende (L'ira), cantate pour B. Pamphili.

1713, Oratorio per l'Assunzione della B.ma Vergine, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé au Collegio Clementino, 15 août.

1714, Parla misero core, cantate pour soprano et basse continue.

1714, Tobia, Seminario Romano, oratorio, créé en 1714.

1714, La finta rapita, favola boscareccia, en 3 actes (1. Giuseppe Valentini, 2. N. Romaldi), sur un livret de D. Renda, Cisterna, créé à la résidence du prince of Caserta, 17 janvier 1714.

1715, Di nobil gionchiglia (La gionchiglia), cantate ppour soprano et basse continue.

1715, Se tu vuoi rapire i cori (Ingegno e bellezza), cantate sur un poème de B. Pamphili.

1719, Il sagrificio d'Isacco, oratorio sur un poème de Gasparri, créé en 1719.

1719, Messe pour la Congregation di S Cecilia, Rome, 1719 (attribution incertaine)

1725, Il trionfo del tempo nella bellezza ravveduta, oratorio sur un poème de B. Pamphili, créé au Collegio Clementino, 22 mars 1725.

1725, S Teresa vergine serafica, oratorio sur un poème de Gasparri, créé à la Chiesa Nuova en 1728.

s.d., Litanies à 4 voix.

s.d., Alle sponde del Tebro, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Avrei ben folle il cor se al mensogniero, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Canace nata appena (Canace), cantate pour Soprano et basse continu, sur un poème de B. Pamphil.

s.d., Cor prigioniero e vaneggiando, cantate.

s.d., Della mia bella Clori quella bocca adorata, pour soprano et basse continue.

s.d., Dove andò del cor la pace, pour soprano et basse continue.

s.d., È gelosia tiranna degl'amanti, pour soprano et basse continu.

s.d., Farfalletta or fuggi or riedi, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Forse pretendi ingrata ch'io non degg'io, cantate.

s.d., Già ch'al partir t'astringe, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Già rinascon le chiome, cantate pour alto et basse continue.

s.d., Già si vanto quest'alma, cantate.

s.d., Godet'ad onta mia selve latine, cantate.

s.d., Hor che di bianca veste adorna, cantate.

s.d., In due luci nere nere, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., In omnem terram, offertoire à 2 voix.

s.d., La rosa e il gelsomino, cantate à 2 voix, hautbois, 2 violons.

s.d., La vezzosetta Eurinda (La rosa), cantate.

s.d., Lumi ch'in fronte, cantate.

s.d., Magnificat à 5 voix.

s.d., Magnificat à 8 voix.

s.d., Mia bella Clori ascolta, cantate.

s.d., Non cessate aquiloni, cantate pour 2 voix.

s.d., Ove con pie d'argento, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Più ch'io bramo di viver disciolto, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Ruscelletto vezzosi che con grata armonia versate, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Scherza col onda del caro lido, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Se in ciel stesser due soli, cantate pour soprnao ou alto et basse continue.

s.d., Sia gl'augelli canori, cantate.

s.d., Son chimere del volgo, cantate.

s.d., Sovra il margo d'un fonte, cantate.

s.d., Stetit angelus, gradual à 3 voix.

s.d., Su la pendice estreme, cantate pour soprano et basse continue.

s.d., Tra boschi romiti, cantate pour alto et basse contue.

s.d., V'è una bella tutta ingegno, cantate pour soprano et basse continue, sur un poème de F.M. Gasparri.

s.d., Venticelli soccorrete, cantate pour 1 voix et basse continue.

s.d., Pênso di non mirarvi, cantate pour soprano et basse continue.

Discographie

Carlo Francesco Cesarini, Cantatas, Stéphanie Varnerin (soprano), l'Astrée, sous la direction de Giorgio Tabacco. Aparté 2016 (AP 136).

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

 

 

TéléchargementsPresse internationale - Universités.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, 06 06 61 73 41

Références / musicologie.org 2016

ISSN 2269-9910

Mercredi 5 Avril, 2017