À propos du site
Statistiques du site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Iconographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Forum
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

Partager

S'abonner au bulletin
 Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

 

Barber Samuel
1910-1981

 

Barber Samuel (Osmond), né à West Chester ((Pennsylvanie), le 9 mars 1910 — mort à New York, la 23 janvier 1981.

Issu d'un milieu aisé, son père est médecin. À l'âge de sept ans, il se lance dans la composition d'une opérette « The Rose », sur un livret de la cuisinière de la famille. Le projet avorte. Mais sa tante, la contralto Louise Homer, et son oncle, le compositeur Sidney Homer , veilleront à ses études et à sa carrière musicales.

Il reçoit donc une formation de pianiste (avec William Hatton Green), et d'organiste très jeune, et étudie au Curtis Institute de Philadelphie entre 1924 et 1932. Il y suit les cours de Rosario Scalero, pour la composition, de George Boyle puis d'Isabelle Vengerova, pour le piano, de Fritz Reiner, pour la direction d'orchestre, de Gogorza, pour le chant. Il y rencontre, en 1928, Gian Carlo Menotti, qui deviendra son compagnon. La même année, il reçoit le prix Bearns pour sa Sonate pour violon.

Il est de nouveau gratifié du prix Beans, pour l'ouverture de The School of Scandal, en 1933. La Pulitzer Scholarship lui est decernée en 1935. En 1936, le prix de Rome (américain), s'y ajoute, ce qui lui permet séjourner deux ans à Rome, et de voyager en Europe.

Il crée sa première Symphonie en 1936, à Cleveland, qui est reprise au Festival de Salzbourg.  La même année, il compose son premier quatuor à cordes, et en tire son Adagio, qui devient, jusqu'à nos jours, son œuvre la plus célèbre, au point qu'il est devenu une musique quasi officielle de funérailles nationales, reprise aussi au cinéma.


Adagio 

 

De 1939 à 1942, il enseigne au Curtis Institute de Philadelphie.

Il s'installe en 1943 avec Menotti à Mount Kisco à  New York, mais il est mobilisé dans la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il revient en Europe,  où il occupe un poste de conseiller à l'Académie américaine de Rome. En 1947, Wladimir Horowitz crée sa Sonate pour piano (1947)

En 1950, il compose l'opéra Vanessa, sur un livret de Menotti, créé au Metropolitan Opera de New York.En 1966, il compose un second opéra et à Salzbourg en 1958. Un second opéra pour l'inauguration de la nouvelle salle du Metropolitan, Antoine et Cléopâtre.

Barber ne s'est jamais ferment inscrit dans un mouvement musical, ses oscillations entre le néo-romantisme de l'Adagio, la polytonalité Concerto pour violon (1939), le néo-classicisme (Capricorn Concerto, 1944), le dodécaphonisme (Sonate pour piano, 1947), ont quelque peu desservi sa postérité.

En 1973, Menotti et Barber se séparent, et vendent leur maison de Mount Kisco.

Catalogue des œuvres

  • 1917, op. I /3, Mélodie en fa majeur, pour piano (inédit)
  • 1917, s.op., Sadness, pour piano (inédit)
  • 1917, Sometime, « to Mother », voix et piano (inédit)
  • 1917, Why Not, sur un poème de K. Parsons, voix et piano (inédit)
  • 1918, op. I / 4, Largo, pour piano (inédit)
  • 1918, op. I / 5, War Song, pour piano, (inédit)
  • 1918, op. II / 3, In the Firelight, voix et piano(inédit)
  • 1919, III / 2, Lullaby, pour piano (inédit)
  • 1919, op. II / 4, Isabel, sur un poème de J. G. Whittier, voix et piano (inédit)
  • 1919, op. III / 1, At Twilight, pour piano (inédit)
  • 1920, s.o, The Rose Tree, opéra sur un mlivret de A. S. Brosius (tentative enfantine avortée)
  • 1920-1923, op. VII, 7 Nursery Songs, « to Sara », soprano et piano (inédit)
  • 1921 s. op., (vers 1921), Hunting Song, sur un poème de J. Bennett, voix de baryton, piano, cornet (inédit)
  • 1921, op. V / 2, Thy Will be Done, 3 strophes d'après The Wanderer, voix et piano (inédit)
  • 1921, s. op., An Old Song, sur un poème de C. Kingsley, voix et piano (inédit)
  • 1923 (vers 1923), s. op. , October Weather, sur un poème de S. Barber, soprano et piano, (inédit)
  • 1923 (vers 1923), X / 2, Themes, pour piano (inédit)
  • 1923-1924, s.op., 3 Sketches, pour piano [Love Song (to Mother), To my Steinway (to Number 220601), Minuet (to Sara)]
  • 1924 (vers 1924), op. XIV, My Fairyland, sur un poème de R. T. Kerlin, (inédit)
  • 1924 (vers 1924), s. op., Minuet, soprano, alto, piano (inédit)
  • 1924 (vers 1924), s.op., œuvre sans titre, « Laughingly and briskly », pour piano, (inédit)
  • 1924 (vers 1924), Summer is Coming, d'après A. Tennyson, 2 voix solistes et pour piano, (inédit)
  • 1924, 2 Poems of the Wind, sur des poèmes de F. MacCleod, pour voix et piano [Little Children of the Wind ; Longing] (inédit)
  • 1924, op. XIII, Christmas Eve, Trio avec solos, 2 voix solistes, soprano, alto, alto, orgue (inédit)
  • 1924, s. op. , Dere Two Fella Joe, voix aigüe et piano (inédit)
  • 1924,  s.op., Fantasie, 2 pianos (inédit)
  • 1924, s.op., Petite berceuse (to Jean), pour piano (inédit)
  • 1925, op. 16, Sonata in Modern Form, 2 pianos(inédit)
  • 1925, s. op. Lady when I Behold the Roses, sur un poème anonyme , voix et piano (inédit)
  • 1925, s. op., 2 Songs of Youth, pour voix et piano [ « I Never Thought that Youth would Go », poème de J. B. Rittenhouse ; « Invocation to Youth », sur un poèpme de L. Binyon]
  • 1925, s. op., Fantasy in Purple, sur un poème de L. Hughes, voix et piano (inédit)
  • 1925, s. op., La nuit, sur un poème de A. Meurath, voix et piano (inédit)
  • 1925, s.op., A Slumber Song of the Madonna, sur un poème d'A. Noyes, voix, orgue
  • 1925, s.op., Prelude to a Tragic Drama, pour piano, (inédit)
  • 1925, s.op., To Longwood Gardens, orgue, (inédit)
  • 1925-1926, s.op., Fresh from West Chester, « Some Jazzings », ( Poison Ivy, a Country Dance ; Let's Sit it out, I'd rather watch. « I Sam Barber did it with my little hatchet, a walls » (inédit)
  • 1926, s. op., An Earnest Suit to his Unkind Mistress not to Forsake him, sur unpoème de Sir T. Wyatt, voix et piano, (inédit)
  • 1926, s. op., Ask me to Rest, sur un poème de E. H. S. Terry, voix et piano (inédit)
  • 1926, s. op., Au clair de la lune, voix et piano   (inédit)
  • 1926, s. op., Hey Nonny No, voix et piano
  • 1926, s. op., Man, sur un poème d'H. Wolfe, voix et piano (inédit)
  • 1926, s. op., Music, when soft voices die, sur un poème, P. B. Shelley, vers voix et piano (inédit)
  • 1926, s. op., Thy Love, sur un poème d'E. Browning, voix et piano (inédit)
  • 1926, s. op., Watchers, sur un poème de D. Cornwell, voix et piano (inédit)
  • 1926, s.op., 3 Essays, pour piano (inédit)
  • 1927, s. op. , Rounds, 3 voix et piano [« A Lament », Shelley ; « To Electra », R. Herrick ; « Dirge : Weep for the World's Wrong » ; « Farewell » ; « Not I », (R. L. Stevenson ) ; « Of a Rose is al myn Song » anonyme daté de 1350 ; « Sunset », Stevenson ; « The Moon », Shelley ; « Sun of the Sleepless », Byron ; « The Throstle », Tennyson ; « When Day is Gone », R. Burns ; « Late, Late, so Late », Tennyson ; « Guinevere »] (inédit)
  • 1927, s. op. Dances, sur un  poème de J. Stephens, 1927, voix et piano (perdu)
  • 1927, s. op. Mother I cannot mind my wheel, sur un poème de W. S. Landor, 1927, voix et piano (inédit)
  • 1927, s. op. Only of Thee and Me, sur un poème de L. Untermeyer, voix et piano (perdu)
  • 1927, s. op., There's Nae Lark, sur un poème de A. Swinburne, voix et piano
  • 1927, s.op., 4 Partitas, pour clavier (inédit)
  • 1927, s.op., 4 Préludes de chorale, pour clavier (inédit)
  • 1927, s.op., Prélude et fugue en si mineur, pour orgue (inédit)
  • 1927-1934, op. 2, 3 Songs, voix et piano [« The Daisies », Stephens, 1927 ; « With Rue my Heart is Laden », A. E. Housman, 1928 ; « Bessie Bobtail », Stephens, 1934]
  • 1928, op. 1, Serenade, cordes quatuot ou orchestre
  • 1928, op. 4, sonate pour violon, en fa mineur (perdu)
  • 1928, s. op., The Shepherd to his Love and the Nymph's Reply, voix et piano (inédit)
  • 1930-1931, s.op., Pièces pour carillon [Round, Allegro, Legend] (inédit)
  • 1931, op. 3, Dover Beach, sur un poème de M. Arnold, Mezzo pi baryton, quatuor à cordes
  • 1931, op. 5, The School for Scandal, ouverture pour orchestre
  • 1931-1932, s.op., 2 Interludes (Intermezzi), pour piano (n° 2, inédit)
  • 1932, op. 6, Sonate, pour violoncelle
  • 1932, s.op., Suite pour carillon (4 pièces)
  • 1933, op. 7, Music for a Scene from Shelley, 1933
  • 1934, s. op, Addio di Orfeo (Claudio Monteverdi), arrangement pour voix, cordes et harpe, en ré mineur (inédit)
  • 1934, s. op. Love at the Door, d'après Meleager, traduction de J. A. Symonds, 1934
  • 1934, s. op., Serenader, sur un poème de G. Dillon, voix et piano
  • 1935, op. 8 / 1-2, The Virgin Martyrs, sur un texte de Siegebert de Gembloux, dans une traduction de H. Waddell, 2 sopranos, 2 altos, 1935 ; Let down the bars, O Death, sur un, texte d'E. Dickinson, soprano, alto, ténor, basse
  • 1935, s. op., Love's Caution, sur un poème de W. H. Davies, 1935
  • 1935, s. op., Night Wanderers, sur un poème de Davies, voix et piano
  • 1935, s. op., Of that so sweet imprisonment, sur un poème de J. Joyce, voix et piano
  • 1935, s. op., Peace, d'après Bhartirihari, traduction de P. E. More, voix et piano
  • 1935, s. op., Stopping by Woods on a Snowy Evening, sur un poème de R. Frost, voix et piano
  • 1935, s. op., Strings in the earth and air, sur un poèpme de J. Joyce, voix et piano
  • 1935, s.o., musique de scène pour « One Day of Spring » de M. Kennedy, créée à Winter Park (Floride), le 24 janvier 1935
  • 1935-1936, op. 10, 3 Songs, Joyce : « Chamber Music », arrangement pour voix et orchestre [« Rain has fallen ; « Sleep now » ; « I hear an army »
  • 1936, op. 11, Adagio for Strings, (arrangement du 2e mouvement du Quatuor à cordes)
  • 1936, op. 9, Symphonie n° 1, 1936
  • 1936, s. op., The Beggar's Song, sur un poème de Davies, voix et piano
  • 1936, s.op., Quatuor à cordes, (arrangements pour cordes et chœur, orgue, voir opus 11)
  • 1937, op. 12, Essay, pour orchestre (I)
  • 1937, s. op., In the dark pinewood, sur un poème de Joyce, voix et piano
  • 1937-1940, op. 13, 4 Songs [« A Nun Takes the Veil », G. M. Hopkins, 1937, arrangement pour soprano, alto, ténor, basse ou  soprano, chœur soprano, alto, alto ; « The Secrets of the Old », W. B. Yeats, 1938, voix et piano ; « Sure on this shining night », J. Agee, 1938, voix, orchestre et chœur, piano ; « Nocturne », F. Prokosch, 1940, arrangement voix et orchestre]
  • 1937-1940, op. 16, Reincarnations, sur des textes de Stephens, 4 voix (Mary Hynes, Anthony O'Daly, The Coolin)
  • 1938 (vers 1938), s.op., Motetto, d'après « Job », 4 voix, 8 voix (inédit)
  • 1938, s.op., God's Grandeur, sur un texe de G. M. Hopkins, soprano, alto, ténor, basse s.op.,
  • 1939, op. 14, Concerto, pour violon
  • 1939, s.op., Peggy Mitchell, sur un texte de J. Stephens, 4 voix (inédit)
  • 1940 (vers 1940), s.op., Ave Maria, d'après Josquin des Prez), 4vv (inédit)
  • 1940, op. 15, A Stopwatch and an Ordnance Map, sur un texte de S. Spender, 3 voix d'hommes, 3 timpanis
  • 1940, s.op.,   Song for a New House, sur un poème de Shakespeare, voix, flûte, pour piano (inédit)
  • 1942, op. 17, Second Essay, pour orchestre
  • 1942, s. op., Between Dark and Dark, su run poème de K. Chapin (perdu)
  • 1942-1943, op. 18, 2 Songs [« The Queen's Face on a Summery Coin », R. Horan, 1942 ; « Monks and Raisinss », J. G. Villa] voix et piano
  • 1942-1944, op. 20, Excursions, pour piano
  • 1943, s.op., Ad 'bibinem' cum me regaret ad cenam, sur un texte de Fortunatus, 4 voix sans accompagnement
  • 1943, s.op., Commando March, pour orchestre d'harmonie
  • 1943, s.op., Funeral March
  • 1944, op. 19, Symphonie n° 2 ; révisée en 1947 ; 2e mouvement révisé sous le titre « Night Flight » (1964, op.19a)
  • 1944, op. 21, Capricorn Concerto, flûte,  hautbois, trompette, cordes
  • 1944, s.op., Long Live Louise and Sidney Homer, canon (inédit)
  • 1945 (vers 1945), s.op., Horizon, pour orchestre (inédit)
  • 1945, op. 22, Concerto pour violoncelle
  • 1946, op. 23, Medea (Serpent Heart), pour le ballet de Martha Graham, créé le 10 mai 1946; révisé sous le titre « The Cave of the Heart », créé à New York, le 27 février 1947 ; arrangé en suite pour orchestre, créé le 5 décembre 1947, par le Philadelphia Orchestra, sous la direction de E. Ormandy ; « Medea's Meditation and Dance of Vengeance », op.23a, 1953, créé à New York, le 2 février 1956, à New York sous le direction de D. Mitropoulos
  • 1947, op. 24, Knoxville : Summer of 1915, sur un poème d'Agee, voix aigüe et piano (inédit), révisé en 1950, version voix et orchestre de chambre
  • 1947, op. 25, Nuvoletta, d'après « Finnegans Wake » de JamesJoyce, voix et piano
  • 1949, op. 26, Sonate, pour piano
  • 1950-1951, op. 27, Mélodies passagères, sur des poèmes de R. M. Rilke, voix et piano [« Puisque tout passe » ; « Un cygne » ;  « Tombeau dans un parc » ; « Le clocher chante » ; « Départ »
  • 1952, op. 28, Souvenirs, ballet pour T. Bolender, créé à New York, le novembre 1955 ; arrangé en suite pour piano à quatre mains, 1952, créé à la NBC TV,en juillet 1952 ; arrangé en suite pour orchestre, 1952, créé à le 12 novembre 1953, par l'orchestre symphonique de Chicago, sous la direction de F. Reiner ; Arrangé en suite pour piano, 1954
  • 1952-1954, op. 29, Hermit Songs, textes irlandais des 8e-13e siècles, voix et piano [« At Saint Patrick's Purgatory s, traduction de S. O'Faolain ; « Church Bells at Night », traduction de H. Mumford Jones ; « Saint Ita's Vision », traduction de C. Kallman ; « The Heavenly Banquet », traduction d'O'Faolain ; « The Crucifixion », anonyme d'après « The Speckled Book », traduction de Mumford Jones ; « Sea-Snatch », traduction de W. H. Auden, arrangement pour soprano, alto, ténor, basse, piano en 1954 ; « Promiscuity », traduction d'Auden ; « The Monk and his Cat », traduction d'Auden ; « The Praises of God », traduction d'Auden ; « The Desire for Hermitage », traduction d'O'Faolain]
  • 1953, op. 35, A Hand of Bridge, opéra en 1 acte sur un livret de menotti, 4 vois solistes, orcherstre de chambre, créé à Spoleto, le 17 juin 1959
  • 1954, op. 30, Prayers of Kierkegaard, texte de S. Kierkegaard, soprano, amto, ténor ad libitum, chœur, orchestre
  • 1954, op. 36, Adventure, flûte, clarinette, cor, harpe, instruments exotiques (inédit)
  • 1955, op. 31, Summer Music, quinette à vents
  • 1956, s.op., Under the Willow Tree, 1 voix, soprano, alto, ténor, basse, piano
  • 1956-1957, op. 32, Vanessa, opéra en 4 actes sur un livret de Menotti, créé à New York, au Metropolitan Opera, le 15 janvier 1958, sous le direction de Mitropoulos ; revision en 1964
  • 1958, op. 34, Wondrous Love, « variations on a shape-note hymn », pour orgue
  • 1959, op. 33, Nocturne, « Homage to John Field », pour piano
  • 1960, op. 36, Toccata festiva, orgue, orch, 1960
  • 1960, op. 37, Die natali, Préludes de chorale pour Noël
  • 1961, op. 38, Concerto pour piano ; 2e mouvement  transcrit pour flûte et piano
  • 1961, op. 38a, Canzone (Elegy), flûte, piano (transcription du 2e mouvement du Concerto pour piano
  • 1961, s.op., Heaven-Haven (A Nun Takes the Veil), soprano, alto, ténor, basse / soprano, soprano, alto, alto, 1961 (d'après l'opus 13 n° 1)
  • 1961, s.op., Sure on this shining night, soprano, alto, ténor, basse, piano(d'après l'opus 13, n° 3)
  • 1962, op. 39, Andromache's Farewell, d'après « The Trojan Women » (les Troyennes) d'Euripide, traduction de J. P. Creagh, soprano et orchestre
  • 1964, s.op., Chorale for Ascension Day (Easter Chorale), texte de P. Browning, chœur, cuivres, timpani, orgue ad libitum
  • 1966, op. 40, Antony and Cleopatra, opéra en 3 actes, sur un livret de F. Zeffirelli, d'après W. Shakespeare, créé à 1966, New York, au Metropolitan Opera, le 6 septembre 1966, sous le direction de T. Schippers ; revisé en 1974, créé à New York, le 6 février 1975, sous la direction de Conlon
  • 1967, op. 11, Agnus Dei, chœur, orgue ou piano (arrangement du 2e mouvement qu Quatuor à cordes)
  • 1967, s. op., Mutations from Bach, Cuivres, chœur, timpanon
  • 1967, s.op., The Monk and his Cat, soprano, alto, ténor, basse, piano (d'après les « Hermit Songs » opus 29)
  • 1968, op. 42 / 1, Twelfth Night, sur un poème de Laurie Lee ; 2. To be Sung on the Water, sur un poème de Louise Bogan, 4 voix sans accompagnement
  • 1968, s.op., Two Choruses : 1. On the Death of Antony, 2 sopranos, alto, piano ; 2. On the Death of Cleopatra, soprano, alto, ténor, basse, piano(d'après « Antony and Cleopatra »)
  • 1968-1969, op. 41, Despite and Still, voix et piano [« A Last Song » , R. Graves ; « My Lizard », T. Rilke ; « In the Wilderness », Graves ; « Solitary Hotel », d'après « Ulysses » de James Joyce ; « Despite and Still » Graves]
  • 1970, Variations on Happy Birthday, dédié à Eugene Ormandy (inédit)
  • 1971, op. 43, The Lovers, sur un poème de Pablo Neruda, baryton, chœur, orchestre
  • 1971, op. 44, Fadograph of a Yestern Scene, d'après « Finnegans Wake  » de J. Joyce
  • 1972, op. 45, 3 Songs, voix et piano [« Now have I fed and eaten up the rose », G. Kellern traduction de JamesJoyce ; « A Green Lowland of Pianos », J. Harsymowicz, traduction de C. Milosz ; « O Boundless, Boundless Evening », G. Heym, traduction de C. Middleton]
  • 1977, op. 46, Ballade, pour piano
  • 1977-1978, op. 48 posthume, Canzonetta,  hautbois, cordes
  • 1978, op. 47, Third Essay, pour orchestre
  • sd., s.op., Commemorative March, violon, violocelle, piano

Bibliographie

  • Norac Frédéric, Le triomphe de la persévérance : « Vanessa » de Samuel Barber, au Théâtre Roger Barat d'Herblay (26 mai 2012). musicologie.org, 29 mai 2012.
  • Capricorn, l’Association des amis de Samuel Barber
  • Biographie et plus sur le site Schirmer
  • Sur le site Classical.net
  • Ardoin John, Samuel Barber of Capricorn. Dans « Musical America » (80), mars 1960, p. 4
  • Barber Samuel, On Waiting for a Libretto. Dans « Opera News » (22-27) janvier 1958, p. 4-6
  • Briggs John, Samuel Barber. Dans « International Musician » (40 / 6), 1961-1962), p. 20-23
  • Broder Nathan, Current Chronicle: New York. Dans « The Musical Quarterly » (36) 1950, p. 276
  • —, Samuel Barber, New York 1954
  • —, The Music of Samuel Barber. Dans « Musical Quarterly » (34) 1948, p. 325-35
  • Coleman Emily, Samuel Barber and Vanessa. Dans « Theatre Arts » January 1958, p. 69-87.
  • Copland Aaron, From the 20's to the 40's and Beyond. Dans « Modern Music » (20) 1942, p. 80
  • Dexter Harry, Samuel Barber and His Music. Dans « Musical Opinion », mars 1949, p. 285-286 ; avril 1949, p. 343-344.
  • Don A. Hennessee, Samuel Barber : a Bio-Bibliography. Westport, 1985
  • Dressler Jane K., The Word Music of James Agee : Samuel Barber's Melodic Response. Dans « National Association of Teachers of Singing » (47) 1990, p. 4-8
  • Edwards Sydney, Paste Amid the Diamonds.Dans « Music and Musicians » (15), novembre 1966, p. 20-21
  • Elson James, The Songs of Samuel Barber. Dans « National Association of Teachers of Singing » (34), octobre 1977, p. 18-19
  • Fairleigh James P., Serialism in Barber's Solo Piano Works. Dans « Piano Quarterly », été 1970, p. 3-17
  • Heinsheimer Hans, Adagio for Sam. Dans « Opera News » (45), mars 4, 1981, p. 30-31
  • Heinz William Jr., New Light on Samuel Barber's Reincarnations. Dans « Choral Journal » (25), novembre 1984, p. 25-27
  • Heist Douglas R., Harmonic Organization and Sonata Form : The First Movement of Samuel Barber's Sonata, Op.26. Dans « The Journal of the American Liszt Society » (27) 1990, p. 25-31
  • Heyman Barbara B., Samuel Barber : a Documentary Study of his Works (thèse). CUNY 1989
  • —, Samuel Barber: the Composer and his Music. New York 1992
  • Horan Robert, Samuel Barber. Dans « Modern Music » (20), 1942-1943, p. 161-169
  • Horowitz Linda, Literature Forum : The Choral Music of Samuel Barber. Dans « Choral Journal » (21), décembre 1980, p. 26-29
  • Kolodin Irving, Farewell to Capricorn. Dans « Saturday Review / World » (1), 1er juin 1974, p. 44-45
  • Kozinn Alan, Samuel Barber: The Last Interview and the Legacy. Dans « High Fidelity », juin 1981, p.  43-46 et 65-68 ; juillet 1981, p. 45-47 et 80-90.
  • Kreiling Jean Louise, The Songs of Samuel Barber : a Study in Literary Taste and Text-Setting (thèse). University of North Carolina, 1986
  • Quillan James W., The Songs of Samuel Barber. Dans « Repertoire », octobre 1951, p. 17-22
  • Rands B., Samuel Barber: A Belief in Tradition. Dans « Musical Quarterly » (84) 1961, p. 353
  • Russell Edward Friedewald, A Formal and Stylistic Analysis of the Published Music of Samuel Barber (thèse). University of Iowa 1957
  • Salzman Eric, Samuel Barber. Dans « Hi Fi / Stereo Review » (17 / 4) 1966, p. 77-89
  • Susan Blinderman Carter, The Piano Music of Samuel Barber (thèse). Texas Technical University 1980
  • Tischler Hans, Barber's Piano Sonata opus 26. Dans « Music and Letters » (33) 1952, p. 352-354
  • Turner Charles, Classified Chronological Catalog of Works by the United States Composer Samuel Barber. Dans « Inter-American Music Bulletin » (13) 1959, p. 22
  • —, The Music of Samuel Barber. Dans « Opera News » (22 / 13) 1958, p. 7

Discographie

 Barber
Quatuor de cordes op. 11 (1936)
Emerson Strings Quartet
Deutsche Grammophon 435 854-2
(Avec les quatuors 1 & 2 de Charles Ives)

 

 

Samuel Barber>
Scenes, Arias and orchestra songs
Roberta Alexanser, Soprano
The Netherlands Philharmonic
 Edo De Waart, dir
Enregistré en août 1992 à Rotterdam
ETCETERA KTC 1145

 

 

Jean-Marc Warszawski
22 septembre 2009


Références / musicologie.org 2009