Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Barber Samuel
1910-1981

Barber samuel

Barber Samuel (Osmond), né à West Chester ((Pennsylvanie), le 9 mars 1910 — mort à New York, la 23 janvier 1981.

Issu d'un milieu aisé, son père est médecin. À l'âge de sept ans, il se lance dans la composition d'une opérette « The Rose », sur un livret de la cuisinière de la famille. Le projet avorte. Mais sa tante, la contralto Louise Homer, et son oncle, le compositeur Sidney Homer , veilleront à ses études et à sa carrière musicales.

Il reçoit donc, très jeune une, une formation de pianiste (avec William Hatton Green), et d'organiste, et étudie au Curtis Institute de Philadelphie entre 1924 et 1932. Il y suit les cours de Rosario Scalero, pour la composition, de George Boyle puis d'Isabelle Vengerova, pour le piano, de Fritz Reiner, pour la direction d'orchestre, de Gogorza, pour le chant. Il y rencontre, en 1928, Gian Carlo Menotti, qui deviendra son compagnon. La même année, il reçoit le prix Bearns pour sa sonate pour violon.

Il est de nouveau gratifié du prix Beans, pour l'ouverture de The School of Scandal, en 1933. La Pulitzer Scholarship lui est decernée en 1935. En 1936, le prix de Rome (américain), s'y ajoute, ce qui lui permet séjourner deux ans à Rome, et de voyager en Europe.

Il crée sa première symphonie en 1936, à Cleveland, qui est reprise au Festival de Salzbourg.  La même année, il compose son premier quatuor à cordes, et en tire son Adagio, qui devient, jusqu'à nos jours, son œuvre la plus célèbre, au point qu'il est devenu une musique quasi officielle de funérailles nationales, reprise aussi au cinéma.

Samuel Barber, Adagio.

De 1939 à 1942, il enseigne au Curtis Institute de Philadelphie.

Il s'installe en 1943 avec Gian Carlo Menotti à Mount Kisco à  New York, mais il est mobilisé dans la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il revient en Europe, où il occupe un poste de conseiller à l'Académie américaine de Rome. En 1947, Wladimir Horowitz crée sa sonate pour piano (1947).

En 1950, il compose l'opéra Vanessa, sur un livret de Gian Carlo Menotti, créé au Metropolitan Opera de New York. En 1966, il compose un second opéra et à Salzbourg en 1958. Un second opéra pour l'inauguration de la nouvelle salle du Metropolitan, Antoine et Cléopâtre.

Barber ne s'est jamais ferment inscrit dans un mouvement musical, ses oscillations entre le néo-romantisme de l'Adagio, la polytonalité Concerto pour violon (1939), le néo-classicisme (Capricorn Concerto, 1944), le dodécaphonisme (sonate pour piano, 1947), ont quelque peu desservi sa postérité.

En 1973, Menotti et Barber se séparent, et vendent leur maison de Mount Kisco.

Catalogue des œuvres

Bibliographie

Discographie

 Barber
Quatuor de cordes op. 11 (1936)
Emerson Strings Quartet
Deutsche Grammophon 435 854-2
(Avec les quatuors 1 & 2 de Charles Ives)

 

 

Samuel Barber>
Scenes, Arias and orchestra songs
Roberta Alexanser, Soprano
The Netherlands Philharmonic
 Edo De Waart, dir
Enregistré en août 1992 à Rotterdam
ETCETERA KTC 1145

 

 

Jean-Marc Warszawski
22 septembre 2009

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mardi 18 Septembre, 2018