Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Benda František
1709-1786

Benda Franz

Baptisé le 22 novembre 1709 à Staré Benátky (Bohême), mort à Potsdam le 7 mars 1786.

Son père, Jan Jiří [Johann Georg, Hans Georg] Benda, musicien de village, hautboïste, est né en 1686 à Mstětice, en Bohême. Il est mort à Potsdam le 4 décembre 1757. Il était marié avec Dorota (1686-1762) Brixi, d'une famille bien connue de musiciens de Bohême et fille du chantre de Skalsko.

Jan Jiří et Dorota ont six enfants dont cinq deviennent musiciens : František [Franz], Jan Jiří [Johann Georg], Jiří Antonín [Georg Anton], Joseph et Anna Františka [Franziska] Benda-Hatašová

Il reçoit sa première formation musicale de son père, mais aussi du chantre, organiste et compositeur Alexius, de Benátky nad Jizerou, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Prague. Puis il suit sa scolarité dans une école de Jésuites à Prague.

À l'âge de 9 ans, excellent chanteur, il est enfant de chœur à Saint-Nicolas de Prague, puis en 1720 à l'église catholique de la cour à Dresden. Il y commence l'apprentissage du violon et de l'alto.

En 1723, ayant mué et perdu sa voix enfantine, il retourne auprès de sa famille en Bohême, et commence à composer à l'âge de 14 ans.

Quatre ans plus tard, en 1726, sur les ordres du compte Kleinau, auquel sa famille est asservie, il est envoyé contre sa volonté à Vienne, où il sert comme valet de chambre de 1726 à 1730 dans les maisons aristocratiques, cela lui permet de rencontrer nombre de musiciens. Il fuit en 1730 à Varsovie avec son collègue le violoniste Georg Czarth.

Il est alors admis au sein de la chapelle du staroste Zurakiewski, où il devient rapidement premier violon puis maître de chapelle. En 1732, il rejoint la cour du roi de Pologne August II des Starken (le Fort), à Varsovie. Peut être fit-il en ce lieu la connaissance du flûtiste Johann Joachim Quantz et du pianiste Christoph Schaffrath, ses futurs collègues. Peu satisfait des conditions financières, et après la mort du roi, il s'occupe à partir du 17 avril 1733, de la création de la chapelle de Friedrich II à Ruppin. Il en est un des premiers musiciens avec les frères Johann Gottlieb et Carl Heinrich Graun.

En 1739, il épouse Eleonora Stephein (1709-1758), fille d'un inspecteur des douanes de Kolberg et d'une femme de chambre de la margrave de Brandenburg-Bayreuth, Wililhelmine de Prusse.

Lorsque le 31 mai 1740, Friedrich devient roi de Prusse, la cour se fixe à Potsdam, près de Berlin.

En 1742, il peut faire venir sa famille à Berlin, et enseigne le violon à ses deux jeunes frères Joseph et Georg, qui sont intégrés à la chapelle royale. Il enseigne le chant à sa sœur Anna Franziska Benda, qui a épousé un violoniste et compositeur de la cour, Gothaer Hofes Dismas Hata. šElle devient chanteuse de la chambre.

Après le décès de son épouse en 1758, il se remarie avec sa belle-sœur Carolina Stephein. Il aura de ces deux mariages huit enfants.

L'évolution de la goutte dont il est atteint ne lui permet plus de se produire en soliste dès 1667. À la mort de Johann Gottlieb Graun en 1771, il est nommé en remplacement directeur des concerts (Konzertmeister) de la cour, puis après celle de Quantz en 1773, il devient le maître de musique de Friedrich II. Charges qu'il conserve jusqu'à sa mort.

Bibliographie

Rusquet Michel, Franz Benda, dans « Trois siècles de musique instrumentale, un parcours découverte », musicologie.org 2016. Présentation des œuvres avec de nombreux exemples sonores.

Catalogue des œuvres

17 Sinfonias, en la majeur (2), si ♭majeur (2), do majeur (3), re majeur (2), fa majeur (3), mi ♭majeur (1), sol majeur (4).

26 Concertos pour violon en do majeur (1), re majeur (3), mi ♭majeur (1), mi majeur (4), fa majeur (1), sol majeur (1), la ♭majeur (1), la majeur (4), si ♭majeur (2), 4 sont des attributions erronées (Georg Benda, Jopseph Riepel, Johann Banda, Johann Gottlieb Graun), 6 sont perdus

2 Concertos pour flûte en la majeur et sol majeur.

171 Sonates pour violon avec basse continue, en do majeur (16), en re majeur (19), mi ♭majeur (14), mi majeur (13), mi mineur (6), fa majeur (13), sol majeur (17), sol mineur (5), la ♭majeur (1), la majeur (27), la mineur (7), si ♭majeur (18), si mineur (1), perdues (12), attribution erronée (L III 163 et 164 : Friedrich LUdwig Benda et Joseph Benda).

7 sonates pour flûte avec basse continue, do majeur (1), re majeur (3), mi mineur (2), perdue (1).

3 sonates pour hautbois avec basse continue, si ♭majeur (1), perdues (2)

3 sonates pour piano et flûte, do majeur, mi majeur, fa majeur.

3 sonates pour basson et basse continue, perdues

1 sonate pour 2 flûtes et basse continue en sol majeur

4 Sonates pour 2 violons et basse continue, la majeur (1), perdue (1), attribution érronée (2, Graun).

2 Sonate pour violon et piano avec basse continue, perdues.

1 Sonate pour violon, basson et basse continue, perdue.

1 Sonate pour flûte et piano obligé en sol majeur

1 Sonate pour violon, flûte, et basse continue, perdue.

31 duos pour 2 violons, do majeur (13), re majeur (3), mi♭ majeur (2), mi mineur (1), fa majeur (3), sol majeur (6), la mineur (3),

110 caprices pour violon seul, do majeur (3), do mineur (7), do♯ majeur (1), re majeur (5), re mineur (1) re♯majeur (1), mi♭ majeur (8), mi majeur (3), fa majeur (6), fa mineur (4), fa♯ majeur (1), sol majeur♯ (1), sol♯ majeur (1), sol majeur (8), sol mineur (3), la majeur (7), la mineur (3), si♭majeur (5), si mineur (1), perdus (41).

Dragonermarsch, en re majeur.

Pièce pour horloge mécanique en sol majeur.

3 Odes (vocales)

6 Sonates pour harpe ou piano.

Sonate pour piano 4 mains.

Jean-Marc Warszawski
19 mai 2016

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mercredi 22 Novembre, 2017