bandeau texte musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda Abonnement au bulletin . Analyses musicales. Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

rss

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte : la musique instrumentale en Allemagne au temps de Mozart et de Haydn.

La musique instrumentale de Johann Schobert (v.1735-1767)

On sait en réalité peu de chose de cet Allemand né en Silésie, si ce n’est qu’il se fixa vers 1760 à Paris où, entré au service du prince de Conti, il acquit une grande réputation de maître du clavier, et qu’il y mourut prématurément — avec femme et enfants — pour avoir consommé des champignons vénéneux.

Il est considéré (avec son compatriote Eckard) comme l’un des fondateurs de la première école française de piano, à une époque charnière où le clavecin commençait à être concurrencé par le nouveau piano-forte. Sa production se résume ou presque à une vingtaine d’opus de musique instrumentale axée sur le clavier, le plus souvent avec accompagnement ad libitum de violon ou autres instruments. Sa musique est synonyme de grâce, d’élégance racée mais aussi de sensibilité, et on sait qu’elle marqua durablement l’enfant Mozart qui en fit la découverte dès 1764, lors de son premier séjour à Paris. Dans la quarantaine de sonates qu’il écrivit dans les années 1760, dont deux seulement (opus 4) sont stipulées pour clavier seul, le meilleur côtoie le plus banal, mais nombre de pages sont de petits miracles de charme, d’équilibre et d’expression, avec des moments d’une sensibilité frémissante. On les trouvera notamment dans ses six sonates opus 14 (nos 3 et 4 en particulier), dans ses quatre sonates opus 16 (des trios en réalité, qui sont les premiers spécimens du genre avec les trios de jeunesse de Haydn), ainsi que dans telle ou telle sonate des opus antérieurs, comme l’opus 4 en si♭majeur et l’opus 5 no 2 en fa majeur (celui-ci avec un premier mouvement digne du meilleur C.P.E. Bach).

Sonate en re mineur opus 14 no 4, I. Allegro assai, par Brigitte Haudebourg.

 

Trio en fa majeur opus 16 no 4, II. Andante polonaise, par The Four Nations Ensemble, Andrew Appel (clavecin), Ryan Brown (violon), Loretta O'Sullivan (violoncelle).

Biographie de Johann Schobert

 

plumeMichel Rusquet
7 juin
2019

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Mardi 25 Juin, 2019 1:01