bandeau texte musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda Abonnement au bulletin . Analyses musicales. Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

rss

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte : la musique instrumentale en Frtance au temps de Mozart et de Haydn.

La musique instrumentale d'André Modeste Grétry (1741-1813)

Méhul disait de lui, paraît-il, qu’il « faisait de l’esprit et non de la musique », et d’ailleurs, « toutes les histoires de la musique vous le diront, on aurait pu faire passer un carrosse à quatre chevaux entre sa ligne mélodique et sa basse. C’est dire que sa technique de composition était simplette, à la limite de l’incompétence »1 Mais justement, le talent de ce Liègeois d’origine, qui avait pourtant passé plusieurs années à Rome pour se former, n’était ni dans l’harmonie ni dans le contrepoint, mais bien plutôt dans la mélodie et la déclamation lyrique, et c’est bien cela qui lui a valu, sur les conseils de Voltaire et avec le concours de quelques bons librettistes, de faire une magnifique carrière dans l’opéra comique.

Il s’était bien essayé à la musique instrumentale dans sa jeunesse, surtout pendant son séjour en Italie, composant notamment un cahier de quatuors à cordes, mais la postérité ne s’y est guère intéressée. Dans ce registre instrumental, on retient tout au plus de Grétry quelques ouvertures et diverses musiques de ballet ; il est vrai qu’il est permis de se laisser séduire par ces musiques plutôt légères, souvent pittoresques et à l’orchestration colorée.

André Modeste Grétry, Guillaume Tell, ouverture, Orchestre de Bretagne, sous la direction de Stefan Sanderling.

 

André Modeste Grétry, L’Epreuve villageoise, ouverture, par l'English Chamber Orchestra, sous la direction de Raymond Leppard.

 

André Modeste Grétry, La Caravane du Caire, Ouverture, par l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège, sous la direction de Christian Arming

.

 

Biographie Ad'ndré Modeste Grétry

Notes

1. Bonnaure Jacques, dans « Répertoire » (146), mai 2001.

 

plumeMichel Rusquet
25 juin
2019

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Mercredi 26 Juin, 2019 1:46