musicologie

28 août 2019 —— Jean-Marc Warszawski.

Musique de chambre à Giverny poussée dehors par la Fondation Terra

Maison rose gyvernyGiverny, « la maison rose ». Photographie © musicologie.org.

Le festival de musique de chambre de Giverny est né voici 16 ans, grâce à l’envie et à la volonté de la Pianiste Macha Belooussova et du violoncelliste Michel Strauss qui en assure la direction artistique, de la commune de Giverny, du Musée d’art américain.

L’installation de Claude Monnet à Giverny, à la fin du xixe siècle a attiré des peintres américains, ce qui a poussé le milliardaire et collectionneur Daniel James Terra (1911-1996) à fonder le Musée d’art américain à Giverny, consacré à leurs œuvres, en 1992.  Ce musée est devenu un établissement public en 2009, destiné aux œuvres impressionnistes en général.

La fondation Terra a également acquis de nombreux biens immobiliers dans le village, dont « la maison rose », dans laquelle Monnet logeait ses invités, afin d’accueillir des artistes américains en résidence et de développer des activités connexes.

Inspiré par le festival de Malboro aux États-Unis, qui mêle à pied d’égalité jeunes musiciens en début de carrière et vieux routiers bouffeurs de pupitres, musique de chambre à Giverny est un festival en résidence. Venus du monde entier, trente à quarante artistes travaillent les œuvres sur place, prennent leurs repas en commun et bien entendu résident à proximité.

Pour cela, le festival loue chaque année, à la fondation Terra, pour une durée de trois semaines et une somme de 6 000 euros, un ensemble de trois maisons, point de ralliement qui permet de centraliser le cœur stratégique du festival : l’administration, les repas, une partie des répétitions, et de loger quelques  résidents, les autres l’étant chez l’habitant.

En septembre 2018, Michel Strauss a été convoqué par Diego Candil, directeur parisien de la fondation Terra depuis mars 2018, qui lui a notifié la fin de cet arrangement qui dure depuis seize ans. Pour cela il a mis en avant des arguments étonnants: des résidents du festival auraient oublié une page partition dans une corbeille à linge, que des meubles (Ikea) auraient été déplacés, que les maisons n’auraient pas été rendues dans un état de propreté satisfaisant.

Or, le festival emploie des personnes pour faire le ménage et les bénévoles veillent à laisser des lieux en parfait état, qui sont alors certainement plus propres qu’à leur arrivée. Il se dit que Diego Candil a tenu à visiter les lieux à peine les porte la session 2018 de musique de chambre à Giverny fermées...

Il semble que les héritiers de  Daniel James Terra soient moins soucieux que lui des services rendus à la culture et que Diego Candil soit chargé d’assumer des projets pour le moment secrets, tels la vente du domaine, la réorganisation du service hôtelier, ou l’on ne sait quoi.

La session 2020 de Musique de chambre à Giverny est pour le moins compromise, mais celle de 2019 se déroule en ce moment comme d'habitude, au plus haut niveau musical, avec ses moments magiques d'anthologie, relevés cette année par la présence de Martial Solal et de Vladimir Cosma.

 

 Jean-Marc Warszawski
30 août 2019

Lire : Musique de chambre à Giverny 2019 : I. Schumann et Brahms

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Le baroque de Prisma : des Quatre saisons à aujourd'hui —— Joëlle Léandre Contrebasse —— « Piano mon amour » : fin de saison avec Einav Yarden —— Renou, Donarier, Lemêtre : de la musique ancienne en jazz progressif —— Cinq sonates pour cuivres de Paul Hindemith —— Au dernier jour du festival Händel de Halle 2019. —— La passion selon Stölzel à la Bachfest 2019 de Leipzig —— Klaus Mertens reçoit la médaille Bach 2019 de la ville de Leipzig —— Leipzig : c’est parti pour dix jours de fête à Bach.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Mardi 3 Septembre, 2019 23:22