musicologie

29 mai 2019 —— Jean-Marc Warszawski.

Encore et toujours Grieg sous les doigts de Daniel Propper

Grieg, Daniel Propper (piano), Peer Gynt, suites (1 et 2), 25 mélodies et danses populaires, « Je t'aime », no 3 des Pièces d'après ses mélodies, opus 41. forgotten records 2018 (fr 1550).

Enregistré en juin et juillet 2018, studio Forgotten, Rennes.

Le pianiste Daniel Propper commence les études musicales dans sa ville natale, Stockholm, passe par la Juilliard School de New York, quitte les rudes contrées frigorifiques scandinaves pour la France ensoleillée, chaude et riante. Il se perfectionne au Conservatoire national supérieur de Paris, puis y développe une carrière commencée quelques années plus tôt au festival de Salzburg.  Son catalogue discographique compte une bonne quinzaine de cédés.

Parmi la quinzaine de cédés qu’il a enregistrés, notons au crédit du pianiste des œuvres choix de compositeurs peu connus et peu joués (Yvon Bourrel, Antonio Santana), Edvard Grieg tient une place de choix au point d’en faire l’enregistrement intégrale des œuvres pour piano.

Le programme de cet album contient des transcriptions pour piano du compositeur lui-même. Les deux suites issues de la célèbre musique de scène de Peer Gynt, un drame de Henrik Ibsen créé en 1876. En 1888 et en 1891, Edvard Grieg remet sa musique sur le métier pour en faire deux suites de quatre numéros chacune, sans tenir compte de la chronologie d’origine des 23 épisodes. Le succès est immense. Il a également réalisé une version  pour piano (à deux et à quatre mains).

Les 25 norske Folkeviser og Dandse (25 chants et danses populaires nordiques), composées en 1869, et en salut, le no 3 des Klaverstykker efter egne Sange (pièces d'après ses propres Lieder), opus 41, de 1885.

Daniel Propper indique dès l’accentuation des arpèges du « Au matin » de la première suite de Peer Gynt un choix plutôt instrumental que belcantiste. Il installe son programme en une certaine intimité apaisée, plus salon que salle de concert, dans des œuvres parfois très virtuoses, toujours empreintes de ce charme particulier des œuvres de Grieg, tenant surtout aux couleurs mélodiques, mais aussi à ses accents souvent dansants.

Danse sautée, no 3 des 25 mélodies et danses populaires norvégiennes, (page 11)

 

 

 Jean-Marc Warszawski
29 mai 2019

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

L'Orchestre symphonique de la Garde républicaine et Lluis Claret, sous la direction de François Boulanger aux Invalides —— Le Moye-Âge contemporain de l'ensemble Sollazzo —— Des Vêpres luthériennes imaginaires en musique et psalmodies —— Fernando Sor sort sous les doigts du guitariste Philippe Mouratoglou —— Le Clavier bien détempéré de Chantal Stigliani —— De Romainmôtier à Don Quixote avec l'organiste Guy Bovet L'organiste Jacques Pichard entre Buxtehude et Bach à Nanterre.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Mercredi 29 Mai, 2019 5:20