bandeau texte musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda Abonnement au bulletin . Analyses . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir. . twetter  rss

7 avril 2019 —— Alain Lambert.

Ce qui nous lie : un nouvel album très normand tout en rouge de Mes souliers sont rouges

Mes souliers sont rouges (Mssr), Ce qui nous lie, Gullivan, Deny Lefrançois, Simon Leterrier, Jacky Beaucé, Eflamm Labeyrie. Antal Productions 2019.

Depuis un an que le groupe s'est reformé à Caen, il a déjà pas mal parcouru la région et le pays mais il fallait bien un nouveau disque, le septième, pour fixer ce nouveau répertoire qui en concert se mêle à l'ancien, inscrit dans la tradition québécoise ayant fait son succès il y a plus de 25 ans. Deux musiciens des origines donc, Gullivan au chant, aux pieds, guitare, mandoline et à la direction musicale, Deny Lefrançois au chant et à la contrebasse. Et trois nouveaux, deux Manchots, Simon Leterrier au chant, accordéon et podorhytmie, Jacky Beaucé aux choeurs, flûtes et ulleann pipe (cornemuse irlandaise) et le Nantais Eflamm Labeyrie au chant, à la guitare ou au banjolélé.

Onze morceaux donc avec pour débuter une chanson francophone collectée près du lac Michigan par Alan Lomax en 1938, Non que j'aime donc, en grand chœur et quelques instruments, et pour finir une reprise a capela de leur vieux tube Le bout du banc venu du Québec. Quelques instrumentaux souvent irlandais en intermèdes, mais  les sept autres chansons ont été reprises du fonds collecté par La Loure, l'association de collectage régionale basée à Vire : La barbière, Les prunes, La mer farouche, Poil de Chameau, Il en est temps ma mère, Le curé d'Argentan, Fille d'honneur et l'instrumental Cotillons Rouges. En quatrième de couverture de la pochette, une carte de l'Ouest normand précise les lieux de collecte ou d'écriture des nouveaux instrumentaux comme le Reel de la noiraude ou le Reel du Chemin Vert.

Les textes, originaux dans leurs propos, humoristiques (Les prunes, Poil de chameau)  ou mélancoliques (Il en est temps ma mère), parfois grinçants (La mer farouche), les arrangements vocaux et instrumentaux élaborés et variés, l'énergie démultipliée par les podorythmies, le son  irlandais aux flûtes et ulleann pipe (Kansas, Le curé d'Argentan, ou en ballade Fille d'honneur, duo voix et ulleann pipe), un plus au son d'origine, met ce nouvel opus au niveau du premier les ayant lancés (Tape la galoche, remastérisé en 2015).

Bref de la bel ouvrage qui promet de folles soirées en live : le 19 avril à Denain, le 15 mai à Lorient,  les 18 et 19 à Enghein en Belgique, le 22 au Café de la danse à Paris le 25 à Meung/Loire, le 28 à Wazemmes, et le 5 octobre au zénith de Caen.

 

 

Alain Lambert
7 avril 2019

 

Les derniers articles d'Alain Lambert

« Baudelaire : Les fleurs Maladives » un opéra rock en grande forme ! —— Cinq cédés d'avril jazzy à découvrir sans attraper froid —— Louis Sclavis en ouverture de la cinquième saison de Jazz dans les prés —— African Jazz Roots, Hand Five et Theo Croker : une 25e nuit du jazz lumineuse ! —— Festival Aspect(s) des musiques d'aujourd'hui : une superbe ouverture.

alain@musicologie.org
Alain Lambert, tous ses articles.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2019

bouquetin

Lundi 8 Avril, 2019 2:54