bandeau texte musicologie

Guernesey, 22 juillet —— Alain Lambert.

Carte postale : Guernesey en quelques notes

rue musicaleRue musicale. Photographie © Patricia Segretinat.

Quand on arrive à Saint Peter Port en cette mi-juillet, on apprend à l'Office de tourisme que le centre y est dévolu à la musique pendant toute cette quinzaine, la première semaine pour les musiciens de rue de l'île et l'autre pour ceux venus d'Angleterre. Bizarrement, le programme imprimé par les sponsors ne concerne que les musiciens de la seconde. Rien pour les locaux qui chantent sous de petits barnums sponsorisés en quatre ou cinq points du centre commerçant. Ce jeudi, on peut entendre jusqu'à 16h, par roulement, et sans trop retenir l'attention des passants, un excellent guitariste folk, plus loin une guitariste folk tout aussi remarquable ou un crooner jazz sur fond d' instrumentaux préenregistrés.

Deux jours plus tard dans les mêmes rues, en allant rendre visite à Victor Hugo, on entendra deux chanteuses entre ballades irlandaises, comédies musicales et variétés pop, une violoniste ou un saxophoniste, tous avec leur accompagnement préenregistré. Le lundi, ce sera un quatuor à cordes féminin, toujours sur fond de batterie numérique, reprenant les grands thèmes de la musique populaire, de Cohen à Queen en passant par Vivaldi. Avec plus de public visiblement, deuxième semaine oblige.

Hauteville HouseLe pub de la rue Hauteville. Photographie © Patricia Segretinat.

Voilà pour cette fin juillet. Mais si vous venez hors carnaval d'été, il y a un pub irlandais, The Cook and Bull, tout en bas de la rue Hauteville, celle de la maison Hugo, où tous les jeudis les musiciens de musique irlandaise, pas forcément irlandais, se retrouvent pour une session à 21h dans une vraie ambiance de pub où la moitié des présents, nombreux, écoute religieusement et l'autre braille pour se faire entendre en éclusant bière sur bière. Le patron, Steve, a même installé une petite sono. Lui joue du bodhran, le tambour irlandais, et sa femme Michèle du thin whistle, le petit pipeau métallique typique de cette musique. Ce soir ils sont une douzaine, dont quatre violonistes, trois guitaristes chanteurs, un aussi au banjo, un accordéoniste, un mandoliniste, une flûtiste et deux bodhrans. La composition change chaque semaine, comme le montre cette photo prise un autre jeudi, mais les reels, gigs et chansons traditionnelles tournent en boucle sans faiblir.

CessionLa session du jeudi. Photographie © Stephen Taylor.

C'est James le mandoliniste, et violoniste, qui nous a donné le tuyau grâce au traducteur automatique de mails. S'il ne parle qu'anglais, comme la plupart des Guernesiais d'aujourd'hui — il ne leur reste parfois que quelques expressions du normand d'antan, comme « à la prochain »  — il connaît par cœur, en patois, des chansons collectées d'autrefois. On l'avait rencontré à Vire l'automne dernier pour les 20 ans de la Loure [voir notre chronique] et le lancement du groupe Lihou (du nom d'un îlot à l'ouest de Guernesey) constitué pour jouer le répertoire collecté par l'association dans les îles anglo-normandes, avec un livre cédé paru l'an dernier. Il y est accompagné d'un Jerriais, Roland Scales au chant, à la vielle à roue et au concertina, et de deux voisins violonistes et chanteurs, la Bretonne Emmanuelle Bouthilier et le Normand (de la Loure) Étienne Lagrange.

Hauteville HouseHauteville House. Photographie © Patricia Segretinat.

Pour finir sur une note de musique dédiée au père Hugo, le coin de la tapisserie au plafond du premier étage de Hauteville House nous montre un cornemuseux jouant de son instrument, que l'écrivain voyait donc tous les jours. On ne peut s'empêcher de penser à son personnage guernesiais, tragique et herculéen, des Travailleurs de la mer, écrit dans cette maison, Gilliat le malin, qui sur son bag-pipe, jouait Bonny Dundee en sérénade à sa belle, la nuit, à Saint Sampson.

Lihou, le groupe, sera aux Traversées Tatihou le 31 août à 19h30 sur la scène du village à Saint-Vaast dans le nord Cotentin. Et c'est gratuit. Toutes les infos sur le site du festival les pieds dans l'eau !

LihouLihou. Photographie © Patricia Segretinat.

Le groupe Lihou en concert à Fête du sirop 2018 à Vire Normandie.

 

Alain Lambert
22 juillet 2019

 

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Les précédents articles d'Alain Lambert

Six cédés et vinyles pour réchauffer juin —— Aurélien Bory – Shantala Shivalingappa : « aSH » mythologique et fabuleux —— Un samedi à Jazz sous les pommiersAlonzo King Lines Ballet : Sutra, Boollywood made in Frisco Alain LambertUne carte postale de Ouistreham : « Les fins de siècles » jouant devant l'Hermione..

alain@musicologie.org
Alain Lambert, tous ses articles.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2019

bouquetin

Dimanche 28 Juillet, 2019 12:55