musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss

Les transcriptions de Karol A. Penson sous les doigts de Cyprien Katsaris

Cyprien Katsaris, Transcriptions pour le piano de Karol A. Penson. Piano 21 2017 (P21 058N).

22 mars 2018, par Jean-Marc Warszawski ——

Karol A. Penson, originaire de Pologne, est mathématicien. Il est professeur au laboratoire de physique théorique de la matière condensée de l’Université Paris 6. Toutefois, dès ses jeunes années varsoviennes, le piano l’a toujours accompagné, il aime chiner et récupérer des partitions, il s’est pris de passion pour la transcription pianistique.

Depuis une dizaine d’années Cyprien Katsaris met les œuvres de Karol A. Penson sous ses doigts.

La transcription pour piano (mais pas seulement pour piano) est une activité musicale qui a ses traditions, depuis les réductions de ballets et d’opéras, pour faire travailler danseurs et chanteurs, aussi, avant l’invention de l’enregistrement sonore, permettant de faire entendre les œuvres à grands effectifs au-delà du théâtre, aussi pour le plaisir des amateurs, tradition qui se continue dans les versions pour piano des grands succès de variété.

Si Karol A. Penson avoue le goût de mettre au piano pour son plaisir des pièces qui trottent dans sa tête, il vise plutôt dans ses transcriptions un haut niveau de création musicale. Y compris pour des œuvres qui ne lui trottent pas dans la tête et qu’il découvre au hasard des partitions qui croisent son chemin, parfois de compositeurs fort peu connus, même inconnus.

On pense à Franz Liszt, qui a fait de ses très nombreuses transcriptions des sommets de virtuosité et de musicalité pianistiques. Mais, si celles de Karol A. Penson peuvent poser des problèmes digitaux, même à un Cyprien Katsaris qui ne doit pas en avoir souvent, il nous semble que la démarche est différente. Chez Franz Liszt — et dans le mythe du piano-roi — l’instrument devient orchestre, rivalise avec lui, clame sa suffisance et autonomie, il peut tout faire. Les transcriptions de Karol A. Penson, au contraire, transforme orchestre, guitare, Lied, en piano, voire en piano romantique ramassé sur ses sonorités rondes. Il y a un style, une conception de l’instrument.

Le programme original de ce très agréable cédé reprend des pièces enregistrées de 2008 à 2013, pour les trois albums de la série « Piano Rarities » (Piano 21), enregistrés à Sandhausen en Allemagne, en y ajoutant un dizaine, enregistrées en 2016 et 2017 à Paris.

 

1. Johann Sebastian Bach, Choral « Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine », extrait de La Passion selon saint Jean.

2. Franz Schubert, An Sylvia, opus 106 no 4, D. 891

3. Robert Schumann, Mondnacht, Lied opus 39, no 5.

4. —, Berg und Burgen schauen herunter, Lied opus 24, no 7

5. Johannes Brahms, Wie Melodien zieht es mir, no 1, des 5 Lieder opus 24

6. Richard Wagner, « Der Engel », no 1 des Wasserdonck Lieder.

7. Richard Strauss, « Zueignung », no 1 des 8 Gedichte aus « Letzte Blätter », opus 10

8. —, Allerseelen, idem no 8.

9. —, Heimkehr, no 5 des 5 Lieder opus 15.

10. Edvard Grieg, Sonate pour violon no 2, opus 13, II. Allegretto tranquillo.

11. Mieczysław Karłowicz, Dla zasmuconej (Pour une jeune fille en deuil).

12. —, Na sniegu (Dans la neige).

13. Witold Friemann, Cudne oczy (Des yeux merveilleux).

14. Zygmunt Noskowski, Smutno (Tristesse) opus 62, no 1.

15. César Cui, « Nightingale », no 1 des Sept poèmes de Pouchkine et Lermontov, opus 33.

16. Alexandre Glazounov, Meditation, opus 32.

17. Youri A. Shaporin, Dans le chœur solitaire.

18. —,Ta voix languide du Sud.

19. Georges Bizet, Adieux de l'hôtesse arabe, WD 72.

20. Gabriel Faure, Nell, no 1 des 3 mélodies opus 18.

21. Federico Mompou, « Damunt de tu només les flors », no 1 de Combat del somni.

22. Francisco Tárrega, Recuerdos de la Alhambra.

23. Agustín Barrios Mangoré, Chôro da saudade.

 

Jean-Marc Warszawski
22 mars 2018

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : Hommage aux musiciens australiens et néo-zélandais de la Grande Guerre« La bourrée à Camille » a été écrite et composée par Yvon GuilcherLe dernier Schubert par Philippe Entremont« Pour les sonorités opposées » : une nouvelle revue musicale 70 ans trop tard — Le voyage de Marco Polo en irano-baroquo-slamLes compositeurs brancardiers de la Grande GuerreL'hommage à Eugène Ysaÿe de Sergey MalovLes préludes pour piano de Messiaen et Debussy par Célimène Daudet — Cordes frottées, cordes frappées, le double jeu d'Armance Quéro et Joseph BirnbaumTous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Jeudi 22 Mars, 2018 4:42