musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss

30 novembre 2018 —— Jean-Marc Warszawski.

L'art d’Aldo Ciccolini en coffret de huit cédés : une réédition chez VDE-Gallo

L'art d'Aldo Ciccolini, Œuvres pour piano de Scarlatti, Schubert, Liszt, Schumann, Grieg, Debussy. VEG-Gallo 2018 (8 CD, VEL 1530).

Mort en 2015 à l’âge de quatre-vingt-neuf ans, Aldo Ciccolini a été un monstre sacré du piano aux sonorités  d’une rondeur unique, préférant les pianos Fazioli aux Steinway consacrés, et traduisait sa vertigineuse dextérité  lisztienne d’une élégante simplicité qu’on aimait comparer à l’exubérance déployée de Cziffra, autre monstre sacré.

Né le 15 août  1925 à Naples, Aldo Ciccolini étudie le piano au Conservatoire de la ville avec Paolo Danza, un élève de Busoni, et dès l’âge de neuf ans, sur dérogation d’âge, la composition avec Alessandro Longo. Il donne son premier concert en 1942 au Teatro san Carlo, avec le concerto en fa mineur de Frédéric Chopin. Il devient en 1947, le plus jeune professeur de piano du Conservatoire de Naples.

Il remporte de nombreux Prix, dont le San Cecilia de Rome en 1948, à Paris, le Marguerite Long-Jacques Thibault en 1949, ex aequo avec Ventsislav Yankoff, avec l’interprétation du premier concerto de Tchaïkowski, qu’il n’aimait pas beaucoup. Il a vingt-quatre ans, et se fixe en France. Il engage une carrière de premier plan qui le mène dans le monde entier et dès 1950 aux États-Unis.

Il acquiert la nationalité française en 1971, la même année il est nommé professeur au Conservatoire national supérieur de Paris. En 1972, il est  gratifié du prix de l’Académie du disque français.

Il quitte sa classe du  Conservatoire en 1989 et renoue avec une intense carrière de concertiste.

Il avait une connaissance encyclopédique du répertoire, sur laquelle il appuyait ses choix originaux d’interprétation.  Il a été un défenseur et un propagateur de la musique française de la fin xixe siècle-début xxe, y compris de compositeurs peu connus. Son intégrale des œuvres pour piano d’Erik Satie  (La voix de son maître) en 1968-1970, la première et sa première avant une seconde est, au-delà de l’immense succès, un événement marquant.

Il est mort à Asnières-sur-Seine le 1er février 2015.

Il a enregistré, à partir du début des années 1950, une centaine d’albums, publiés outre La voix son Maître, essentiellement par EMI, Cascavelle, La dolce vita.

L’éditeur phonographique suisse Cascavelle, a ouvert maison en 1980, mais c’est à partir des années 1990 qu’il déploie une intense activité d’une haute qualité. Son fonds vient d’être repris par la plus ancienne et grande maison helvète, ancrée à Bioley-Magnoux : VDE-Gallo.

Ce coffret de huit cédés est une réédition (entièrement remastérisée) d’enregistrements effectués par Electrorecord en 1961 (Debussy, Schubert, Liszt)  et Cascavelles en 2002 (Chopin, dont la 3e sonate pour piano est ici une  première édition, Schumann) et 2004 (Grieg), le concerto de Liszt a été enregistré en public avec l’Orchestre de la Suisse romande sous la direction de Ferenc Fricsay en 1956, l’origine des pièces de Scarlatti n’est pas mentionnée.

Cascavelle avait également enregistré dans les années 1990 et réuni dix ans plus tard en un coffret de 10 cédés, les 32 sonates de Beethoven en 2011, espérons qu’elles sont aussi dans les projets de VDE-Gallo.

Aldo Ciccolini, Franz Schubert, Impromptu no 2 en mi♭ majeur;CD 2, plage 1 (extrait).

 

Jean-Marc Warszawski
30 novembre 2018

CD 1. Domenico Scarlatti, sonates ; Claude Debussy, Préludes, Livre 1

CD 2. Franz Schubert, Impromptus, opus 90 (2 et 4) ; Franz Liszt, Soirées de Vienne, Valse-Caprice no 6 d’après Schubert ; concerto pou piano no 2 ; Frédéric Chopin, sonate pour piano no 3, Orchestre de la Suisse Romande sous la doirection de Ferenc Fricsay.

CD 3. Frédéric Chopin, Nocturnes.

CD 4. Frédéric Chopin, Nocturnes.

CD 5. Robert Schumann, Faschingsschwank aus Wien, opus 26 ; Wladszenen, opus 82 ; Sonate pour piano no 3 en fa mineur « Concerto sans orchestre ».

CD 6. Edvard Grieg, Pièces lyriques , Livre 1, 2, 3, 4.

CD 7. Edvard Grieg, Pièces lyriques, Livres 5 , 6, 7.

CD 8. Edvard Grieg, Pièces lyriques, Livres 8, 9, 10.

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles

32e album Les musiciens et la Grande Guerre : « Ode à la France » —— Aux horizons de Gabriel Fauré en deux cédé —— Voces Suaves chantent les amours 1600 et l’érotisme biblique —— L’intégrale des valses de Chopin par Vittorio Forte —— Édition des motets de Sébastien de Brossard —— L'agitation dans le bocal de Bernard Cavana.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Vendredi 30 Novembre, 2018 1:41