musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss

7 décembre 2018 —— Jean-Marc Warszawski.

Jean-Baptiste Dupont : 5e et double album des œuvres d'orgue de Max Reger

Max Reger, Intégrale de l'œuvre pour orgue (5), Jean-Baptiste Dupont (orgue), sonates, chorals, préludes et fugues. Hortus 2018 (HORTUS 163-164).

Jean-Baptiste Dupont est un organiste bio, un pur produit toulousain, depuis ses premiers cours de piano, puis d’orgue à  l'Institut de musique sacrée, au Conservatoire national de région, au Centre d’études supérieures de musique et danse.

Interprète et improvisateur il voyage à travers l’Europe et au-delà des mers, de salles à tribunes, pas des moindres.

Depuis 2014, il est titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Bordeaux, pour la reconstruction desquelles il a consacré un cédé « à bénéfices » en 2016. Inauguration prévue en 2023, à la condition de réunir 2 millions d’euros.

Jean-Baptiste Dupont est aussi adjoint aux grandes orgues Cavaillé-Coll de la Basilique Saint-Sernin de... Toulouse.

En plus de son calendrier de concertiste, du calendrier liturgique de la cathédrale Saint-André de Bordeaux, voire Saint-Sernin de Toulouse, de l’administration et des activités de l’association Cathédra, qui porte la restauration du buffet et la facture d’une nouvelle partie instrumentale, Jean-Baptiste Dupont réalise un grand projet discographique : l’intégrale de la musique d’orgue de Max Reger.

Né en 1873 au sein d’un milieu favorable, Max Reger enchaîne des études d’orgue après celle de piano, et entre dans le cercle de Hugo Riemann, professeur et sommité du monde musical duquel il devient un disciple, puis son assistant pour l’enseignement du piano et de l’orgue au conservatoire de Wiesbaden.  Il publie pour la première fois ses œuvres en 1893. Il partage sa vie entre les tournées, l’enseignement, y compris à l’université de Leipzig, la direction d’orchestre et la composition. D’un caractère épouvantable, peut-être lié à l’alcoolisme ou à la maladie, il perd ses emplois en raison de ses relations agressives avec les musiciens ou les étudiants. Sa musique provoque des polémiques (sa personnalité y est peut-être pour quelque chose), en raison de son goût pour unir le langage musical du passé à celui issu du développement chromatique postérieur à Chopin, Liszt, Wagner. Assez peu joué en France, il est pourtant un des compositeurs majeurs du post-wagnérisme, une voie originale de la modernité entre Mahler ou Schönberg, même si Stravinsky trouvait sa musique répugnante.

C’est ici le cinquième album (ils sont souvent doubles) de cette intégrale commencée en 2012, et enregistrée sur différents orgues. Pour ce cédé, il s’agit de ceux de l’église de Landau in der Pfalz (au sud-est de Heidelberg), de Pößneck (la Thuringe de la famille Bach), et de l’église Saint-Paul (Pauluskirche) d’Ulm, que l’organiste dit choisir en fonction des œuvres, ce qui varie et justifie une intégrale, qui de toute manière joint à l’utile l’agréable d’une musique qui est loin d’avoir usé nos oreilles.

Max Reger, Fugue en re mineur (CD 8, plage 7).

 

 

Jean-Marc Warszawski
7 décembre 2018

Cedé no 7

1-3. Erste Sonate, fis-moll [Première sonate en fa♯mineur], opus 33 : Phantasie, Intermezzo, Passacaglia.

4-20 Zweiundfünfzig leicht ausführbare Vorspiele für die Orgel, opus 67, Heft 3 (nos 36 à 52) : Sollt ich meinem Gott nicht singen ; Straf mich nicht in deinem Zorn ; Valet will ich dir geben ; Vater unser im Himmelreich ; Vom Himmel hoch, da komm ich her ; Wachet auf, ruft uns die Stimme ; Von Gott will ich nicht lassen ; Warum sollt ich mich denn grämen ; Was Gott thut, das ist wohlgetan ; Wer nur den lieben Gott lässt walten ; Wer nur den lieben Gott lässt walten ; Werde munter, mein Gemüte ; Wer weiss, wie nahe mir mein Ende ; Wie schön leuchtet der Morgenstern ; Wie wohl ist mir, o Freund der Seelen ; Jesus ist kommen ; O wie selig.

Cedé no 8

1-3. Zweite Sonate d-moll [Seconde sonate, en re mineur], opus 60 : 1. Improvisation, Invocation, Introduction und Fuge.

4-13. Fünf leicht ausführbare Präludien und Fugen, opus 56 : Präludium und fuge E-dur ; Präludium und fuge d-moll ; Präludium und fuge G-dur ; Präludium und fuge C-dur ; Präludium und fuge h-moll.

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles

Marie Van Rhijn interprète Élisabeth Jacquet de la Guerre —— Concerts et hommages musicaux à la cathédrale Saint-Louis des Invalides de Paris —— 4e Symphonie « Le vagabond des nuages» et autres pièces de Philippe Chamouard —— Lart d’Aldo Ciccolini en coffret de huit cédés : une réédition chez VDE-Gallo —— 32e album Les musiciens et la Grande Guerre : « Ode à la France » —— Aux horizons de Gabriel Fauré en deux cédé —— Voces Suaves chantent les amours 1600 et l’érotisme biblique —— L’intégrale des valses de Chopin par Vittorio Forte —— Édition des motets de Sébastien de Brossard —— L'agitation dans le bocal de Bernard Cavana.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Friday 7 December, 2018 3:22