musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Un merveilleux Schwanengesang de Schubert par Stephan Genz et Michel Dalberto

Schubert, Schwanengesang, Klavierstück no 2, D 946, Stephan Genz (baryton), Michel Dalberto (piano), Aparté 2017 (AP 151).

20 juin 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Der Schwanengesang (le chant du cygne), n'est pas en réalité un cycle de Lieder. Après la mort de Franz Schubert, le 19 novembre 1828, l'éditeur Tobias Haslinger (1787-1842) a rassemblé quatorze Lieder qu'il a publiés sous ce titre en 1829. Ils se répartissent en sept pièces sur des poèmes de Ludwig Rellstab (1799-1860), six sur ceux de Heinrich Heine (1797-1856). À ces œuvres de 1828, l'éditeur a ajouté Die Taubenpost (le pigeon voyageur), d'un sentiment plus heureux, sur un poème de Johann Gabriel Seidl (1804-1875).

Il reste que les artistes ont pris l'habitude de respecter l'ordre et le titre de ces quatorze Lieder, comme une commande ou une contrainte, comme on dit en création artistique.

Dans ce cédé, les poèmes de Rellstab et de Heine sont séparés par le deuxième Klavierstück D 946, au lyrisme intime, également un chef d'œuvre parmi ceux de la dernière année du compositeur.

La belle voix de Stephan Ganz, à la diction parfaite, appréciée à l'opéra et d'immense renommée dans les Lieder, la grâce et la magie de Michel Dalberto qui donne à la mécanique du piano des effets proprement corporels, la symbiose de longue date évidente de ces deux artistes (le Winterreise en 2015, des « Schubertiades » en 2007), une prise de son ingénieuse qui rend un effet d'espace scénique, font de ce cédé un remarquable moment de musique à la maison ou au casque, voire un véritable moment théâtral, dans lequel on est transporté dès les premiers octets pour être lâché par Le pigeon voyageur serein, après les essentiels et terribles poèmes de Heine.

Un cédé qu'on ne range pas.

Atlas, sur un poème d'Heinrich Heine, plage 9 (extrait).

1-7. Poèmes de Rellstab

1. Liebesbotschaft (Message d'amour)
2. Kriegers Ahnung (Le pressentiment du guerrier)
3. Frühlingssehnsucht (Désir de printemps)
4. Ständchen (Sérénade)
5. Aufenthalt (Le Séjour)
6. In der Ferne (Au loin)
7. Abschied (L'Adieu)

8. Klavierstück D 946 no 2

9-14. Poèmes d'Heinrich Heine

9. Der Atlas (Atlas)
10. Ihr Bild (Son image)
11. Das Fischermädchen (La fille du pêcheur)
12 – Die Stadt (La ville)
13 – Am Meer (Au bord de la mer)
14 – Der Doppelgänger (Le double)

15 – Die Taubenpost (Le pigeon voyageur), Johann Gabriel Seidl

Jean-Marc Warszawski
20 juin 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : L'Orgelbüchlein de Johann Sebastian Bach en quatuor de violoncellesLa britannique promenade bien accompagnée de la harpiste Sandrine ChatronOuvrez la tête : la thèse de David Christoffel sur SatieLa pianiste Juliana Steinbach clôt avec exubérance la saison Blüthner –— Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Dimanche 2 Juillet, 2017 17:53