bandeau textes musicologie
Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte : La musique instrumentale de Wolfgang Amadeus Mozart

Introduction ; musique pour clavier ; musique de chambre ; musique symphonique ; musique concertante.

La musique pour clavier de Wolfgang Amadeus Mozart

sonates ; variations ; fantaisies ; œuvres diverses, pour deux pianos, pour orgue.

Il faudrait plutôt dire « pour piano », car, à l'exception de pièces (très modestes) que Mozart écrivit dans sa prime jeunesse en ayant à l'esprit le clavecin, son œuvre de clavier (pour un ou deux exécutants) a été vraiment conçue pour l'instrument dont il fit ses délices en tant que concertiste : le pianoforte. Mais nous y ajouterons ici les quelques œuvres qu'il écrivit pour orgue mécanique, d'où le choix de l'intitulé.

Bien que substantielle, cette partie de son catalogue instrumental ne contribue pas autant à sa gloire que ses concertos ou sa musique de chambre, et il est vrai qu'il y atteint rarement les mêmes sommets. Mais n'a-t-on pas tendance à sous-estimer ces œuvres ? Ne souffriraient-elles pas d'une coupable méconnaissance, en partie due à l'image de facilité et de galanterie qui leur est si vite accolée, et plus encore peut-être au mal qui leur est fait dans les petits conservatoires ? On songe ici au mot du grand Artur Schnabel : « Trop faciles pour les enfants, trop difficiles pour les adultes ». Car les plus grands pianistes vous le diront : rien n'est plus exigeant, plus délicat et, finalement, plus intimidant que la musique de Mozart. Il est tellement plus aisé « d'épater le bourgeois » avec le  grand répertoire du XIXe siècle. Mais, Dieu merci, il nous reste suffisamment d'interprètes touchés par la grâce pour porter très haut les couleurs du piano de Mozart, et ainsi nous faire connaître et apprécier un pan de sa production où le musicien se révèle à nous dans sa plus riche diversité : entre les pièces qu'il destinait aux « amateurs » et celles qu'il écrivit pour ses concerts et autres apparitions publiques, on y rencontre aussi bien le pur concertiste, désireux  avant tout de briller et de séduire en respectant plus ou moins les formes et conventions de son temps, que le musicien intime, enclin à la mélancolie et à la confidence, et surtout l'improvisateur qui, dans des moments d'une sidérante profondeur, ouvre des brèches impressionnantes en direction du romantisme.

Sonates

Variations

Fantaisies

Œuvres diverses, pour deux pianos, pour orgue

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
S'abonner au bulletin▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Mardi 11 Avril, 2017 17:28