musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Restauration et préservation de partitions et traités précieux de Royaumont : campagne de financement participatif du 1er au 31 mars

Orphée par Gluck. Photographie © SAP.

23 février 23017, par Strapontin au Paradis ——

La Fondation Royaumont lance sa première campagne de financement participatif du 1er au 31 mars 2017, pour sauver des détériorations papier, cuir, reliure… En tout, 45 ouvrages précieux — 26 partitions opéras français des xviie et xviiie siècles, 3 volumes intitulés Cathedral music, 4 volumes de cantates françaises, 3 partitions pour clavier et 2 traités et méthodes, qui doivent être restaurés. La Fondation fait appel aux internautes du monde entier pour un financement de 30 000 euros.

François Lang, pianiste collectionneur

La Bibliothèque musicale François-Lang, située dans l'abbaye de Royaumont, a été ouverte au public en 2009 par la Fondation.

François Lang (1908-1944?) était un pianiste issu du Conservatoire de musique et de déclamation de Paris, dans la classe de Lazare Lévy. Il se forme également auprès de Marcel Dupré à l'orgue, du chef d'orchestre Paul Paray en écriture. À partir de 1927, il donne des récitals de piano dans des villes de province et à l'étranger où il se produit notamment avec l'Orchestre symphonique de Paris sous la direction de Pierre Monteux. Mais sa carrière fut vite interrompue avec la guerre. Déporté à Auschwitz, il y est assassiné probablement en janvier 1944.

François Lang. Photographie © Royaumont.

Malgré brièveté de la durée de son activité — la principale raison pour laquelle il est relégué à l'oubli — son répertoire, très étendu, comprend des œuvres de Bach à Ravel, en passant par Domenico Scarlatti, Debussy, Falla, Albéniz… Il crée en 1934, sous la direction de Monteux, le Concerto pour deux pianos, voix et orchestre de Germaine Tailleferre avec qui il était lié d'amitié.

Collectionneur passionné, François Lang rassemble partitions et documents musicaux de 1931 à 1941, parmi lesquels des ouvrages ayant appartenu à la bibliothèque de Claude Debussy (notamment des éditions annotées par le compositeur), des partitions d'opéras français des xviie et xviiie siècles, des manuscrits de Berlioz...

La Bibliothèque musicale François-Lang

La Bibliothèque musicale François-Lang réunit des partitions et traités, des manuscrits et imprimés du xvie au xxe siècle de la collection de François Lang, et des ouvrages venant de plusieurs dons, notamment une collection privée entièrement consacrée à Rameau d'environ 1 700 documents et la bibliothèque musicale de Jean-Yves Hameline. La BmFL est complétée par une bibliothèque d'étude de quelque 4 000 documents dans un local situé au premier étage des cuisines de l'abbaye, entre le cloître et le jardin des neuf carrés.

En septembre 2016 la BmFL et la Médiathèque musicale Mahler (rue Vézelay, Paris 8e) ont signé une convention de coopération culturelle. Par cette convention, Francis Maréchal, directeur général de la Fondation Royaumont, est désormais également directeur général de la Médiathèque musicale Mahler. Celle-ci possède une trentaine de fonds d'archives autour de celui de La Grange/Fleuret des xixe et xxe siècles, soit un total de 17 000 volumes, 15 000 partitions, 70 000 enregistrements et 12 000 dossiers thématiques.

Pièces de clavecin. Photographie © Royaumont.

Une mine d'informations pour les artistes et chercheurs

Lieu de travail musicologique, la BmFL offre un cadre unique aux artistes et aux chercheurs, en mettant à disposition différentes éditions — notes manuscrites de compositeurs, esquisses, épreuves corrigées ou éditions annotées après la première exécution.

Sur la base de ces précieux documents, plusieurs colloques, journées d'études, et des formations professionnelles (master class, projets éditoriaux) ont été organisés en partenariat avec la Fondation Royaumont : résidence de recherche et colloque international autour du piano romantique (fonds Cortot, F. Lang), master class sur les Lieder de G. Mahler (fonds H. L. de La Grange), édition des pièces pour piano seul de Xenakis (Fonds Claude Helffer), premiers colloques en France autour de l'étude sur l'histoire des collections musicales…

Parmi les artistes qui viennent travailler à la BmFL, citons : Raphaël Pichon et l'Ensemble Pygmalion (opéras de Rameau) ; Bertrand Cuiller (intégrale des pièces de clavecin de Rameau) ; Louis-Noël Bestion de Camboulas (adaptation d'œuvres symphoniques à l'orgue Cavaillé-Coll installé dans le réfectoire des moines) ; François-Xavier Roth et l'orchestre Les Siècles (projet pédagogique « Berlioz à l'école ») et bien d'autres. Par ailleurs, la BmFL organise régulièrement des rencontres entre musicologues et interprètes intéressés par la question de sources lors de séminaires et colloques pour favoriser « la musicologie pratique ».

Bibliothèque de Royaumont. Photographie © Royaumont.

Campagne de financement participatif

Afin d'optimiser l'utilisation de ces outils de ces recherches, dont certains n'ont jamais fait l'objet de restauration depuis l'ouverture de la BmFL, la Fondation Royaumont lance sa première opération de financement participatif pour le traitement d'ouvrages du fonds François Lang. D'après une expertise générale effectuée en 2015, le constat est le suivant :

Sur les 410 volumes expertisés, la moitié d'entre eux a besoin d'un traitement de consolidation (203 sur un total de 410), 115 ouvrages nécessitent une maintenance. Enfin, 92 documents doivent être profondément restaurés, c'est sur ce dernier corpus que la campagne 2017 va porter.

Une sélection de 48 ouvrages — partitions et traités — nécessitant une intervention prioritaire a été définie. La campagne de restauration, envisagée pour l'année 2017, ne concerne donc qu'une partie seulement de la collection. En fonction des dons recueillis, le nombre d'ouvrages réhabilités pourra naturellement varier.

Ouvrage à restaurer. Photographie © Royaumont.

L'ensemble des 48 volumes prioritaires regroupe :

26 partitions d'opéras français des xviie et xviiie siècles : œuvres de Lully et ses contemporains directs en grandes partitions et formats oblongs, dont un rare exemplaire des Amours des déesses de Quinault en état d'urgence.

Un rare ensemble de 3 volumes intitulé Cathedral music (Londres 1760-1773), anthologie d'œuvres sacrées anglaises des xvie et xviie siècles (T. Tallis, T. Morley, R. Farrant, E. Bevin, O. Gibbons, W. Child, B. Rogers, J. Blow, H. Aldrich, H. Purcel...).

4 volumes de cantates françaises : Les Nuits de Sceaux de Bernier, deux livres de Clérambault, un de Stuck.

3 partitions pour clavier : un exemplaire des Nouvelles Suites 1728 de Rameau (fonds P. Florentin) et deux recueils de J. S. Bach, Exercices pour le clavecin, édition Peters [1801-1802], et 15 inventions pour le clavecin de Hoffmeister [1815].

Un ensemble de 12 traités et méthodes, parmi lesquels figurent les 3 ouvrages les plus anciens de la collection : Margarita Philosophica de G. Reisch (1504), Le Institutioni harmoniche de Zarlino (1588-1589) et Les Préludes de l'harmonie de Mersenne (1634)...

Couverture en cuir détériorée. Photographie © SAP.

Les 48 volumes sont traités selon deux méthodes :

la confection d'une nouvelle reliure,à l'identique ou de conservation

la conduite d'un traitement de consolidation / restauration.

Afin de faciliter ces restaurations, la Fondation sollicitera au travers de la plate-forme et de ses réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram...) des internautes du monde entier pour financer la restauration des partitions les plus fragiliséées a hauteur de 30 000 euros, et ce, de la période du 1er au 30 mars.

Le lien vers le projet sera ouvert à compter du 1er mars :

Il y en a pour toutes les bourses. Outre une déduction fiscale de 66% (dans la limite de 20% du revenu imposable), les contreparties offertes aux donateurs seront :

pour 10 € : une mention du nom du donateur sur la page dédiée du site web.

pour 20 € : une carte inédite de remerciement, reproduisant une partition.

pour 50 € : une édition exclusive d'un concert inédit enregistré à Royaumont.

pour 100 € : le fac-similé d'une partition précieuse sous cadre.

pour 170 € : l'invitation à assister à la répétition générale d'un concert du Festival de Royaumont (date à venir) puis à prendre une coupe de champagne avant la représentation publique.

pour 250 € : un « voyage au cœur des partitions », de l'atelier parisien de la restauratricel à la Bibliothèque musicale François-Lang, avec un déjeuner à Royaumont.

Autre ouvrage à restaurer. Photographie © SAP.

 

 Strapontin au Paradis
23 février 2017

 

Strapontin au Paradis [sap@musicologie.org]. Ses derniers articles : Création mondiale de l'opéra Little NemoRéouverture du Théâtre de l'Athénée avec la Symphonie fantastique librement adaptée par Arthur Lavandier –— Concert d'ouverture de la saison de l'orchestre national de Lille avec le nouveau directeur musicalOrchestre de chambre de Paris : ouverture de la saison et projet « chansons migrantes »37e édition du Festival d'Ambronay : « Vibrations : Lumières » — « La Guerre des théâtres » ou la naissance de l'opéra-comique, à Angers Nantes OpéraTous les articles.

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mardi 28 Février, 2017 3:16