musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Les chants hébraïques et d'amour selon Sofia Falkovitch

Sofia Falkovitch, Chants hébraïques et d'amour, orchestre Les illuminations, sous la direction de Gabriel Bougoin. Calioppe 2017 (CAL 1742).

Enregistré le 14 février 2016, Musée d'art et d'histoire du judaïsme de Paris.

6 mai 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Sofia Falkovitch, mezzo-soprano, a étudié l'art cantorial à  l'Hebrew Union College de Jérusalem et au Abraham Geiger Kolleg, un séminaire rabbinique rattaché à l'université de Potsdam, en Allemagne. Elle met en avant le fait qu'elle est la première femme en Europe et la seule en France à avoir été diplômée en hazanout, l'art du hazzan (chantre),  hazzanit pour le féminin.

Le chantre, ou cantor, ou maître de chapelle, comme chez les catholiques, enseignait aux enfants la lecture en général et celle des textes liturgiques, voire le calcul, l'art de la liturgie et de la prière. Ils étaient les maîtres et les spécialistes  de la mise en scène liturgique. Cela se manifeste toujours par les enfants de chœur à l'office catholique, l'importance du chantre dans le rite orthodoxe, mais aussi, selon les lieux, les époques et les communautés, à la synagogue, laquelle, quand elle est « réformée », accepte les femmes à l'autel (Tevah), et donc les Hazzanit.

Chacun de celles et ceux qui pratiquent l'art de la cantillation ou de la psalmodie des textes de prière ont un point de vue sur la question fort discutée. En général elle se fait a cappella, les repons du chœur étant le plus souvent accompagnés à l'orgue, à la harpe ou autre instrument.

Sofia Falkovitch, accompagnée par l'ensemble « Les illuminations », sous la direction de Gabriel Bourgouin, a choisi un style brillant grandes fêtes, voire de concert, avec deux  chants traditionnels, des prières en partie mises en musique, en partie à la cantillation improvisée, en relation avec le sujet  le  Kaddish (prière des morts) ou Meyerke Mayn Sun, de Maurice Ravel, la Chanson hébraïque, de Rimski-Korsakov, mais aussi « la habanera » et « la seguidilla » de l'opéra Carmen de Georges Bizet, pour un rapprochement avec l'orientalisme ou l'hispanisme.

Sofia Falkovitch n'est pas la mezzo-soprano du siècle, et ce répertoire ne demande peut-être pas, y compris pour les mélodies de Ravel ou de Fauré, même Bizet, à être interprété dans un style belcantiste éclatant. L'oreille se fripe un peu du pavillon dans certains passages improvisés ou dans la habanera de Carmen. Malgré cela, l'ensemble de ce cédé est musicalement réussi, par le chant, mais aussi une orchestration et des arrangements efficaces, avec de fort bons moments, comme, ente autrees, la vocalise de LIdia Kalendareva et Alin Christian Oprea (aussi arrangeur de nombreux morceaux de ce cédé).

 

Mu Adabru, traditionnel. Arrangement de Alin Christian Oprea (extrait), plage 14.

 

1. Sim Shalom, Sofia Falkovitch.

2. Unetaneh tokef ; Kevakarat ; Berosh hashana, Samuel David et traditionnel.

3. Meyerke mayn sun, Maurice Ravel.

4. Kaddish, Maurice Ravel.

5. Vocalise, Lidia Kalendareva et Afin Oprea.

6. Cantique des cantiques (Shir hashirim), cantillation restituée d'après Suzanne Haïk-Vantoura.

7. Cantique de la mer (Shirat hayam), traditionnel.

8. Chanson hébraïque, Nikolaï Rimski-Korsakov.

9. Après un rêve, Gabriel Fauré.

10. Habanera, Georges Bizet.

11. Seguidilla, Georges Bizet.

12. Eli Eli, David Zehavi.

13. Hinematov, Léon Algazi.

14. Mu Adabru, traditionnel.

 

 

 

Jean-Marc Warszawski
6 mai 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : Girolamo Frescobaldi par le claveciniste Yoann MoulinLes organistes-clavecinistes allemands du nord, sous les doigts de Louis-Noël Bestion de CamboulasLes itinérances romantiques, 16e livraison de la revue « musique, images, instruments »Frédéric Audibert dans les suites pour violoncelle seul de Johann Sebastian BachMessina, Chiovetta + Lenert : en visite chez les SchumannLa Première Guerre mondiale: piano français et mélodies internationales — Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Mercredi 10 Mai, 2017 2:25