musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Le jour le plus long à Vézelay

VézelayVézelay, Basilique Sainte-Marie-Madeleine, avant le lever du soleil, 21 juin 2017. Photographie © S.A.P.

21 juin 2017, Vézelay, par Strapontin au Paradis ——

Pour fêter l'arrivée de l'été, la Cité de la Voix de Vézelay organise « le jour le plus long ». Cette année, les oiseaux ont beaucoup chanté tout au long de la journée, qui a commencé à 5 heures 22 avec le lever du soleil.

Lever du soleil

À Peine 5 heures sonnées, les habitués et les curieux viennent se rassembler à côté de la basilique. À l'heure dite, une trentaine de matinaux commencent à déambuler en suivant une comédienne qui lit des poèmes célébrant la nature. Arrivé sur la terrasse située derrière la basilique, on entend des pulsations de différentes sortes mêlées de chants d'oiseaux. Les sons, assez proches de la nature, sont si bien intégrés dans les bois qu'on se demande d'où ils viennent, il faut quelques minutes avant de comprendre qu'il s'agit d'une installation sonore. Puis, les danseurs de la compagnie Pépète Lumière improvisent des mouvements en se roulant sur le gazon et en marchant à quatre pattes sur un petit mur… une bonne heure après, les spectateurs prennent le café avec des  viennoiseries, non loin de là.

VézelayVézelay, alignement lumineux, vers 14h30, 21 juin 2017. Photographie © S.A.P.

Alignements de la lumière sur la nef de la basilique Sainte-Marie-Madeleine

Le jour du solstice d'été, lorsque le soleil est au zénith, la lumière traversant les fenêtres sud de la basilique est projetée au milieu du sol de la nef, formant un alignement des points lumineux. Des pèlerins et des touristes s'y rendent nombreux pour admirer cette ligne pointillée créant un rythme régulier dans cette architecture devenue pour l'espace d'une journée un symbole de l'énergie solaire — d'ailleurs, certains se placent à chaque point lumineux comme pour recevoir l'énergie cosmique. Pourquoi ne pas illustrer ce spectacle naturel avec des pièces d'orgue à dimension universelle, par exemple de J. S. Bach, ou d'une nouvelle œuvre d'un compositeur d'aujourd'hui ?

Drôles d'oiseaux. Photographie © S.A.P.

Drôles d'oiseaux

Le prochain rendez-vous est à 15 heures. La compagnie La Générale électrique propose un spectacle familial, Drôles d'oiseaux, ayant pour thèmes l'imagination et l'envol. L'histoire racontée est une cousine lointaine du Petit Poucet. Anne, 4 ans, se perd dans la forêt. Elle voit sa maison s'effondrer et tente de retrouver son grand frère, en vain. Les saisons passent, et au cours de sa péripétie, elle entend les oiseaux, chante une ritournelle, rencontre un musicien qui n'est autre que l'homme-oiseau qui l'avait aidée. La plume qu'il lui confie permet finalement de retrouver son frère. Anne est représentée par une marionnette de grande taille, l'homme-oiseau par le saxophoniste Ronan Baudry avec des ailes dont l'armature est ingénieusement construite, et Pierre, le grand frère d'Anne, par Frédéric Bargy, auteur et marionnettiste. À mesure que le récit avance, les gestes quelque peu mécaniques d'Anne marionnette et des ailes d'Homme-oiseaux acquièrent une beauté féerique. Cette féerie est renforcée par un décor extrêmement simple de grands papiers mâchés, installés verticalement en fond de la scène, éclairés par de différentes sources lumineuses aux couleurs diverses, donnant l'illusion de transformations grâce aux lumières de Jean-Michel Bourn. Jonathan Pontier affirme que dans sa composition musicale, « il sera question de mécanisme géologique, de ces sons harmonieux et discordants à la fois offerts par la nature et lesquels nous allons créer de la musique y compris de bruit, binaire et ternaire ». En effet, des sons imitant des bruits de la nature sont organiques à cet univers onirique, complétés par les inspirations personnelles du saxophoniste : le Perroquet d'Azur de Thierry Pecou, l'Ornithology de Charlie Parker, le concerto pour violon de Philippe Glass… Un beau voyage initiatique pour tous les âges.

VézelayMarie Vermeulin. Photographie. © Le Regard de James.

Concert « Des oiseaux dans le piano » par Marie Vermeulin, précédé de la conférence « Les oiseaux chez Messiaen… et ailleurs » par Nicolas Dufetel

À 18 heures, le musicologue Nicolas Dufetel prépare nos oreilles pour le concert du soir. Sa conférence est richement illustrée par divers documents d'archives, photos, partitions et surtout quelques vidéos de Messiaen parlant de chants d'oiseaux dans sa composition. Il révèle à la fin une hypothèse avancée par certains de ses confrères selon laquelle le fameux thème du premier mouvement de la cinquième symphonie de Beethoven a été inspiré, non pas par le destin qui frappe à la porte, mais par… un chant d'oiseau !

À 20 heures, Marie Vermeulin est au piano, pour livrer les secrets d'oiseaux musicaux sur le clavier, à travers les Scènes de la forêt de Schumann, des extraits des Petites esquisses d'oiseaux, du Catalogue d'oiseaux et des Vingt Regards sur l'Enfant-Jésus de Messiaen, l'Oiseaux tristes de Ravel. L'une des meilleures interprètes de Messiaen dialogue avec les vrais oiseaux qui turlutent au-delà des fenêtres ouvertes. Sa virtuosité ne supplante jamais la poésie, et la pianiste chante cette poésie par des chants divers et variés de chaque musique, elle-même devenue un bel être ailé.

Coucher de soleil à Vézelay. Photographie © compagnie Pépète Lumière.

Coucher du soleil

Pour accompagner le coucher du soleil à 21 h 15, on se promène de nouveau dans les ruelles de la colline de Vézelay, dans les pas des comédiens, musiciens et danseurs de la compagnie Pépète Lumière. Des improvisations musicales imitant des bruits de la nature, et des mouvements de corps humains ont clôturé cette journée la plus longue de l'année.

 

 Strapontin au Paradis
13 juillet 2017.

 

Strapontin au Paradis [sap@musicologie.org]. Ses derniers articles : Lille Piano(s) Festival 2017 : encore plus d'éclectisme joyeuxLille Piano(s) Festival : Récitals solo et duoLe Rivage des voix : festival pour la voix dans tous ses étatsAlexandre Kantorow, Aurélien Pascal, Andrew Tyson au couvent des récollets de ParisBeethoven entre l'amour et la guerre : Orchestre des Champs-Élysées et Philippe Herreweghe à Saintes — Tous les articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Samedi 15 Juillet, 2017 23:52