musicologie
Mercredi 18 janvier 2017

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

« Idylle » : Roselyne-Martel Bonnal chante Ermend Bonnal

Ermend Bonnal, Idylle : Roselyne Martel-Bonnal (soprano), David Maw (piano). Calioppe 2017 (CAL 1634).

Enregistré du 15 au 18 juillet 2015 au Studio Sequenza - Thomas Vingtrinier à Montreuil.

18 janvier 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Ermend Bonnal est un compositeur né en 1880 à Bordeaux. Il est suppléant organiste à l'âge de 15 ans, avant de monter à la capitale où il suit, au sein du Conservatoire national supérieur, les cours de piano de Bériot, d'orgue de Guilmant, de composition avec Gabriel Fauré. Après ses premiers Prix, il se perfectionne auprès de Charles Tournemire et de Louis Vierne, et assure les remplacements de Widor à l'orgue de Saint-Sulpice.

Il est alors sans aucun doute une des grandes promesses des tribunes et se lie avec Florent Schmitt, Albert Roussel, Maurice Ravel, Paul Ladmirault, Nadia Boulanger, amie pour toujours.

Les salles parisiennes accueillent ses premières créations. Elles évoquent la Bretagne ou les Landes, reçoivent plusieurs Prix. Il est titulaire de l'orgue de Notre-Dame de Boulogne-sur-Seine et de l'orgue de Saint-Médard à Paris. Gabriel Fauré, devenu directeur du Conservatoire, lui demande en 1920 de faire partie du Jury des concours d'orgue. Mais en 1921, il est nommé directeur du Conservatoire de musique de Bayonne, un retour au pays atlantique des pinèdes qui lui inspire Quand les pins chanteront (plage 3), une romance qu'il dédie à son épouse Hélène. Son répertoire compte alors plus de 30 numéros. Tout en animant la vie musicale de la région, jusqu'à sa mort en 1946, il continue à composer des œuvres remarquées, y compris à l'étranger, et souvent récompensées.

Roselyne Martel-Bonnal est l'arrière-petite-fille d'Ermend Bonnal. Les études de piano et de clavecin au Conservatoire de Nice se sont muées en une vocation pour le chant. Après ses Prix et diplômes au conservatoire national d'Aubervilliers, elle perfectionne son art à la haute école de musique de Munich et au Mozarteum de Salzbourg. Soprano, elle chante des rôles d'opéra et de grands cycles (Offenbach, Johann-Strauss, Mozart, Ravel, Berlioz), mais aussi les répertoires spirituels.

Pour le chant contemporain, elle a abordé des œuvres de Phillip Cooke, Isabelle Albouker, Karol Beffa, Gerald Finzi. David Maw, qui l'accompagne dans cet enregistrement, lui a dédié un cycle de mélodies sur des poèmes de Paul Verlaine.

Si Roselyne Martel-Bonnal excelle avec inspiration dans les rôles drolatiques, la mélodie française, dans ses demi-teintes, ici fauréennes, prend avec elle de belles allures nostalgiques, de mélancolie élégante, quelque peu pastorale, sans joie, sans drame, éclairée et contrastée par une belle voix encore pleine de jeunesse, qui rend parfaitement l'opposition subtile entre une écriture sophistiquée, raffinée, et les élans spontanés.

Les mélodies de l'arrière-grand-père sont sans aucun doute fauréennes (un sentiment renforcé par la partie de piano), dans cet effet de suspension modale, ses pseudo emprunts à un passé médiéval fantasmagorique (les quintes ouvertes au piano) et des accents (et des rythmes) populaires plus réels. Avec ici et là des décrochages chromatiques étonnants, des mélismes hispanisants colorés. La belle diction complète le sentiment poétique qui baigne l'ensemble  de cet enregistrement.

David Maw, professeur de musicologie médiévale à l'Université d'Oxford, écrivant tant sur le jazz que sur Beethoven, chef de chœur, organiste, compositeur, improvisateur, accompagnateur de... Roselyne Martel-Bonnal, se distingue particulièrement, et nous donne envie de l'entendre en soliste dans des œuvres de Fauré, et pourquoi pas d'Edment Bonnal, l'arrière-grand-père de sa chanteuse préférée, œuvres dont nous avons quelques exemplaires dans les courtes pièces en intermèdes, que Bonnal a dédiées aux membres de sa famille et amis.

Le fiancé, sur un poème d'Émile Despax, poète landais, né en 1881 à Dax, mort au champ d'honneur en janvier 1915).

 

À l'occasion de la sortie de ce cédé, nous pourrons retrouver Roselyne Martel Bonnal et David Maw, dans des mélodies, bien entendu, d'Ermend Bonnal, mais aussi de Joseph Canteloube, vendredi 17 mars 2017, 20 heures, à l'Institut national des jeunes aveugles, 56 boulevard des Invalides à Paris. Réservations 01 45 26 67 72.

Jean-Marc Warszawski
18 janvier 2017

Roselyne Martel-Bonnal (soprano), David Maw (piano). Photographie © D. R.

1. La chanson de Barberine, Alfred de Musset
2. Voeu, V. Claudius-Jacquet
3. Quand les pins chanteront (1921), Loys Labèque
4. Aux bois!, André Theuriet
5. Menuet triste, piano, dédié à sa sœur Marthe.
6. Fleur des dunes, extrait des Chansons de l'aube et du soir (1936), Loys Labèque
7. Ressemblance, D. Gorbier
8. Chanson, Tristan Derème
9. Complainte de l'enfant rêveur, piano, dédicacé à son fils Francis.
10. Complainte douce (1904), V. Claudius-Jacquet, dédicacée à Mme Mellot-Joubert.
11. Chanson triste, Gérard Mariskine
12. Le fiancé, Émile Despax
13. Monsieur le Sénéchal, piano, dédié à son fils Jean.
14. Ma mère était une paysanne (1938), Loys Labèque
15. « Berceuse marine », extrait des Chansons d'Agnoutine (1924-1927), Loys Labèque, dédicacée à Mlle Mady Galtier
16. Vaine prière (1903), M. Duhamel
17. Pour bercer Nicole, piano, dédié à sa nièce Denise.
18. « La chanson d'Agnoutine », extrait des Chansons d'Agnoutine (1924-1927), Loys Labèque
19. Le rossignol, André Theuriet
20. Nuit pâle (1902), P.G. Rigaud
21. Noël désuet, piano, dédié à son ami, F. de la Tombelle.
22. Complainte sur les clochers, extrait des Chansons de l'aube et du soir (1936), Loys Labèque
23. La sago kaj la canto / La flèche et la chanson (1909), A. Grabowski, dédié à Paul Deslaurier
24. Chanson Polonaise, poète inconnu
25. Le flaiolet, Colin de Muset
26. Noël Pyrénéen, piano, dédicacé à sa nièce Colette Baudin.

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 19 Février, 2017 3:59