bandeau texte

musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Collectif Petit Travers, « Nuit » : jongler la musique !

Collectif Petit Travers. Photographie © D. R.

Mondeville le 19 mars 2017, par Alain Lambert ——

« Nuit » porte bien son nom puisque tout commence dans le noir, où l'on devine des portes s'ouvrir ou se fermer,et pas mal de bruits bizarres, un peu inquiétants, surtout  pour les adultes. Les enfants, après un temps de silence intrigué, prennent le parti d'en rire, de toutes ces balles qui jaillissent de nulle part, et de ces ombres qui surgissent entre quatre portes  sur la scène de la Renaissance.

Puis des bougies s'allument une à une en éclairant parcimonieusement l'espace. Un collage d'extraits de quatuors à cordes (Haydn principalement, mais aussi Ligetti, Schoenberg, Schumann..., le tout monté par Denis Fargeton, jongleur et compositeur du collectif) va, tout au long du spectacle, rythmer les chutes de balles, les évitements, les reprises de volées, les rebondissements ou les moments de jonglerie à un, deux ou trois jongleurs : Nicolas Mathis, Julien Clément et Rémi Darbois.

Un peu de magie aussi, dans ce territoire surréaliste, fait se mouvoir bizarrement certaines balles, ou se dissocier les mains des bras, et celui qui s'en aperçoit un peu tard doit revenir les chercher sur la porte ou le rebord de la fenêtre avant de pouvoir reprendre son numéro. Tout est calibré au millimètre dans ce va-et-vient démultiplié à l'infini.

Ou presque, car la fin culmine autour de deux numéros de jongle, l'un en solo, l'autre à trois, totalement calqués sur le jeu des violons, les ruptures de rythmes, les évolutions mélodiques, au ralenti, en accéléré, en syncopé. Avant que l'obscurité ne reprenne finalement le dessus.

Un spectacle onirique et turbulent, conçu et scénographié par Olivier Filipucci, avec l'aide d'Yann Frisch pour la magie, à revoir en avril à Reims, Châtillon sur Seine, Dijon, Kiev, début mai à Épinal et fin mai, début juin à Albertville.
À venir à la Renaissance, en avril, un concert dégustation « au chocolat » avec l'Orchestre régional de Normandie le 7, et un concert jazz plutôt musette avec le Renaud Garcia-Fons trio le 27.

 

Alain Lambert
19 mars 2017

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Kimono invite Christophe Monniot : « musique de chambre avec basse électrique »Ensemble Art Sonic, Le bal perdu : le souffle du printempsPléiades de Xenakis et Alban Richard, avec les Percussions de Strasbourg : un concert de musique et de danseBack To Amy : naissance d'un tribute band à CaenSuPerdoG, In the court of the Crimson King : du jazz progressif encore et en cuivre — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Mardi 21 Mars, 2017 10:51