musicologie
mardi 7 février 2017
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Charles Bordes et la musique d'église : entre réforme, propagation et enjeux socio-politiques (1891-1914)

 

5 et 6 octobre 2017, Montpellier
Colloque international
Appel à communication

La musique et le chant jouèrent un rôle majeur dans la vie de l'Église au tournant des xixe et xxe siècles, notamment à la faveur du rôle que Pie X leur assigna dans la réforme liturgique d'ensemble engagée sous son pontificat. En dépit d'un contexte politique de plus en plus clivé autour des questions religieuses, la France des années 1900 constituait un pôle important dans ce processus : sur cette terre d'élection de la « restauration » du chant grégorien, de nombreux ecclésiastiques, musicographes et musiciens – au premier rang desquels Charles Bordes (1863-1909) — appuyés par des périodiques ou des structures telles que la Schola Cantorum animèrent un débat continu sur la transformation des usages musicaux liés au culte catholique, et ce au moins jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Cette époque fut marquée par une prolifération des discours sur la musique et sur le chant d'église, discours ayant fait l'objet de nombreuses études par la suite. En revanche, les actions concrètes suscitées par la « musique sacrée » restent connues dans leurs grandes lignes et non dans le détail de leur déroulement comme de leurs effets. Ce colloque propose par conséquent de se pencher sur les moyens employés par les tenants d'une réforme de la musique et du chant d'église pour propager leurs idéaux, et ce en prenant Charles Bordes pour figure paradigmatique. Les communi- cations attendues devront ainsi aborder les opérations publiques liées à la promotion de la musique d'église (tournées de démonstration, congrès, assises, conférences, fondation de revues…) ayant jalonné la période allant de 1891, année d'inauguration des Semaines Saintes chantées à l'initiative de Charles Bordes en l'église parisienne de Saint-Gervais, au déclenchement de la Grande Guerre. Une attention particulière sera portée à l'articula- tion ou à la concurrence ayant existé entre ces différents moyens d'action.

Puisque l'intérêt pour le devenir de la musique d'église ne se développait pas dans un environnement neutre, le colloque se donne aussi pour objectif de mettre en lumière l'importance des réseaux d'influence au sein desquels les protagonistes du réformisme liturgico-musical inscrivaient leur projet. Il s'agira de mieux comprendre comment, derrière une façade relativement uniforme, ce mouvement fut traversé par des solidarités ou des antagonismes ayant pesé sur la configuration des stratégies respectives de ses principaux acteurs. Qui plus est, ces réseaux seront examinés dans leurs rapports à la sphère civile afin, plus spécialement, d'envisager leur rôle dans l'émergence des identités politiques et culturelles au moment où se préparait puis s'appliquait la séparation de l'Église et de l'État.

Alors que la centralisation du gouvernement de l'Église se trouvait plus ou moins achevée au commencement du xxe siècle, le colloque sera également consacré aux interactions entre les divers lieux concernés par la réforme de la musique d'église en France : Paris bien sûr, mais aussi les provinces, leurs villes épiscopales et certaines paroisses, sans négliger ce qui se passait dans les pays environnants (Italie, Espagne et Allemagne) avec lesquels plusieurs représentants majeurs de ce réformisme entretenaient des liens étroits.

Enfin, le colloque s'intéressera aux œuvres musicales composées ou puisées dans des répertoires anciens avant d'être transformées en modèles exemplaires pour la musique d'église du début du xxe siècle. Les communications devront alors permettre de mesurer l'adéquation des caractéris- tiques techniques et esthétiques de telles œuvres aux aspirations des animateurs du mouvement liturgico-musical auquel Bordes prit sa part.

Soumission des propositions : Les propositions de communication sont à envoyer par courriel à Yvan Nommick (yvan.nommick@univ-montp3.fr) et Xavier Bisaro (xavier.bisaro@univ-tours.fr). Elles comprendront un résumé (500 mots maximum) ainsi qu'une brève bio-bibliographie de l'auteur, et seront rédigées dans l'une des quatre langues du colloque (anglais, espagnol, français, italien).

La date limite pour la réception des propositions est fixée au 15 avril 2017.

Comité scientifique : Katharine Ellis (University of Bristol), María Antonia Virgili Blanquet (Universidad de Valladolid), Xavier Bisaro (Université Fran- çois-Rabelais, Tours), Rémy Campos (Conservatoire national supérieur de musique et de danse, Paris), Stefan Keym (Université Toulouse Jean-Jaurès), Antonio Lovato (Università degli Studi di Padova), Yvan Nommick (Université Paul-Valéry, Montpellier 3).

Partenariats : RIRRA 21 (EA 4209, Université Paul-Valéry, Montpellier 3) – CESR (UMR 7323, Université François-Rabelais, Tours) – Journées Charles Bordes (Tours).

Biographie de Charles Bordes

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mercredi 8 Février, 2017 4:16