musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Des formulettes amusantes pour mettre en voix les choristes

Escoffier Georges, Mise en voix des chœurs : 179 formulettes variées et vivantes pour développer la vigilance aux voyelles. Symétrie 2016 [56 p. , ISBN 978-2-36485-048-4 ; 15 €].

22 juin 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Professeur certifié de sciences économiques, Georges Escoffier, qui n'a jamais manqué d'humour,  est également docteur en musicologie, il a enseigné en lycée et à l'université, a été attiré un temps par l'acousmatique, a  été directeur d'école de musique, surtout, pour ce qui nous occupe ici,  il est chef de chœur, un chœur qui est aussi son laboratoire.

Tout à chacun sait qu'avant de donner de la glotte, les chanteurs (les acteurs aussi), du plus humble choriste à la diva adulée, se livrent à des exercices d'échauffement, se mettent en voix, en général des vocalises, ils y ajoutent souvent des exercices corporels, parfois rythmiques, de décontraction ou de mise en condition.

Ces exercices, techniques, peu musicaux, comme le sont les gammes sur les instruments, sont plutôt d'origines anglos saxonnes ou allemandes, peu adaptés au français.

La démarche Georges Escoffier est très sérieuse, elle prend en compte la qualité sonore d'ensemble à atteindre, le plaisir des choristes, avant tout des amateurs, venant passer un bon moment convivial, et pourtant la nécessité pédagogie, la concentration, l'écoute.

Il propose donc de courtes formules musicales en se concentrant sur la prononciation des voyelles, formules qui prennent en compte d'autres consignes : majeur, mineur, chant debout, chant assis, unisson, etc.

L'auteur se pose la question : pourquoi des formules et pas directement des extraits des œuvres, ce qui est pour lui la meilleure solution, à laquelle il oppose des questions pratiques (le temps de travail que cela représente) ou de lassitude pour les choristes.  En fait, travailler des extraits d'œuvres au lieu de faire des gammes est une question qui se pose pour l'apprentissage et la mise en doigts ou en bouche ou en lèvres de tous les instruments.  C'est spontanément la meilleure solution. L'avantage des exercices, est qu'ils sont extérieurs à la pièce qu'on doit exécuter, et là-même dégagés d'enjeux stressants, l'avantage des formulettes (ou d'extraits d'œuvres qui ne sont pas en chantier), est que c'est de la musique et non pas du mécanisme.

Dans le cas de ces petites formules, ou formulettes, les paroles en sont souvent désopilantes, tout en mettant l'accent sur la prononciation précise des voyelles, indispensable à la qualité sonore des ensembles vocaux.

Exemple

Jean-Marc Warszawski
22 juin 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : Rääts, Satie, Glass : les intégrales du pianite Nicolas HorvathUn merveilleux Schwanengesang de Schubert par Stephan Genz et Michel DalbertoL'Orgelbüchlein de Johann Sebastian Bach en quatuor de violoncellesLa britannique promenade bien accompagnée de la harpiste Sandrine ChatronOuvrez la tête : la thèse de David Christoffel sur SatieLa pianiste Juliana Steinbach clôt avec exubérance la saison Blüthner –— Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Lundi 26 Juin, 2017 4:42