bandeau texte

flux rss  vendredi 15 avril 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Vingt musiciens de l'orchestre du Bolchoï de Minsk font condamner la société Franceconcert

 

La société Franceoncert avait engagé 70 artistes du Bolchoï de Minsk, en Bélarussie, pour une tournée du Lac des cygnes dans plusieurs villes françaises, dont Nantes. Ils avaient un salaire de 350 euros mensuels, avec 40 euros quotidiens d'indemnités de déplacement. Ils pouvaient se produire jusqu'à 13 jours d'affilé, sans repos.

À Nantes, en mai 2014, vingt des musiciens ont déposé une plainte devant le Conseil des Prud'hommes, demandant la réparation du préjudice causé par des conditions de travail désastreuses et la sous-rémunération.

En juin 2015, le Conseil des prud'hommes de Nantes a condamné en référé, la société de production Franceconcert à verser 17 000 € d'arriérés de salaires aux musiciens de l'Orchestre Bolchoï de Minsk (opéra national de Biélorussie).

En janvier 2016, les artistes revenaient devant les prud'hommes de Nantes pour un jugement sur le fond. Ils réclamaient une requalification de leur statut salarial en contrat à durée indéterminée, par défaut de contrat écrit, et 25 000 € chacun au titre d'indemnité de rupture abusive et de dommages et intérêts pour travail dissimulé, puisque l'employeur ne leur a jamais remis de bulletin de salaire.

Le conseil de prud'hommes de Nantes a requalifié jeudi dernier leur contrat à durée déterminée en contrat à durée indéterminée, et condamné la société Franceconcert à leur verser des indemnités diverses, notamment pour licenciement abusif, d'un montant d'environ 12.500 euros chacun. La charge pour travail dissimulé n'a pas été retenue.

Le conseil de prud'hommes a par ailleurs condamné la société Franceocncert a verser 2 000 euros de dommages et intérêts au syndicat des musiciens CGT au titre du préjudice porté aux intérêts collectifs des musiciens.

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 17 Avril, 2016 1:41