bandeau texte

flux rss  samedi 54 mars (23 avril) 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Festival Mélusine, du 22 au 23 juillet 2016

Éric AstoulÉric Astoul. Photographie © D. R.

 

La commanderie de l'Ordre de Malte à Saulce, dans l'Yonne, est une belle propriété appartenant à Bertrand Deroubaix, un très haut cadre des raffineries du pétrolier Total, et époux de Marie, connue pour son combat en faveur de l'euthanasie.

L'ordre de Malte, un raccourci pour une appellation longue comme le bras, est un ordre religieux créé à la toute fin du xie siècle, se donnant le but de protéger les pèlerins de Jérusalem. C'est un ordre à la fois militaire et hospitalier. De nombreuses commanderies ont été érigées en France, mais aussi en Europe, afin de collecter des fonds. L'ordre se confond un temps avec les Templiers.

La commanderie de Saulce aurait été créée en 1216 sur un don d'un connétable du nom de Dreux de Mello, qui offrit sa maison (où celle héritée de son oncle) à l'Ordre. Il part en croisade avec son roi en 1248 et semble n'en être pas revenu. Mais on se mélange un peu parmi les différents Dreux de Mello. De toute manière, la commanderie est transformée en un beau château par Jacques Armand de Rogres de Lusignan bailli de Champignelles, Chevalier de Malte, commandeur de Louvières et Vaumion, depuis 1783, grand trésorier de l'Ordre de Malte, il est aussi brigadier des armées du roi, a le bénéfice de plusieurs commanderies et habite dans son hôtel parisien du boulevard de la Chaussée d'Antin, dans la paroisse de Saint-Eustache.

Des chambres d'hôte, des lieux de réunion et de rencontre sont aménagés dans les dépendances, chaque année, depuis quelques-unes, une programmation de musique de chambre y est proposée : c'est le Festival Mélusine, avec comme cheville ouvrière et artistique le pianiste Éric Astoul. Lui, a établi ses pénates depuis plusieurs années à l'ombre du théâtre antique d'Orange.

Vendredi 22, la pianiste Sandra Landini lance les festivités avec un programme d'œuvres de Chopin, Rachmaninov, Bruni, Balakirev et Liszt. Issue d'un milieu artistique, Sandra Landini a un très beau parcours de récitaliste, mais aussi de soliste d'orchestre, a rédigé plusieurs ouvrages de pédagogie pianistique, elle est également demandée comme jurée dans les concours internationaux.

Samedi 23, Éric Astoul rendra un hommage à Franz Liszt introduit par Schubert. Ce pianiste qui accumule les prix, ose s'attaquer aux œuvres réputées injouables et pourtant si belles d'Alkan, reste profondément attaché à son maître Georges Cziffra qui accueillit le petit garçon et le garda auprès de lui une quinzaine d'années, l'emmenant même avec lui pour son premier voyage de retour en Hongrie.

Dimanche 24, ils s'y mettront à deux. Le Duo Mark Solé-Leris et Frédéric Chauvel a une réputation internationale et donne des concerts depuis 1998, après un Premier grand prix au concours Grieg d'Oslo. Ils joueront un programme d'œuvres de Mozart, Mendelssohn, Grieg et la Rhapsody in Blue de Gershwin.

Château du Saulce, 89290 Escolives Sainte-Camille.

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 24 Avril, 2016 3:39