bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Retour aux sources pour Jordi Savall

 

Jordi Savall. Photographie © L. Thurin Nal.

Opéra de Dijon, Auditorium, 27 mars 2015, par Eusebius ——

S'il n'a pas redécouvert ou réinventé la viole de gambe1, comme on le lit trop souvent, il en est certainement le meilleur ambassadeur. Quel musicien n'a pas vu et revu avec émotion Tous les matins du monde2, qui marqua le début de sa célébrité ? Que de chemin parcouru depuis les suites de Sainte-Colombe enregistrées il y aura bientôt 40 ans avec Wieland Kuijken ! Il aura abordé à peu près toutes les musiques médiévales, renaissantes et baroques de l'Europe ainsi que du bassin méditerranéen, avec un égal bonheur.

C'est avec sa formation d'origine qu'il renoue pour ce concert : le consort de violes, ici un sextuor remarquable, où le grand Philippe Pierlot, le Wallon, s'unit au Catalan. Les deux siècles d'or de la viole sont illustrés dans un parcours éclectique qui nous conduit du début du XVIe siècle à Bach, en passant par l'Angleterre élisabéthaine, l'Italie, la France, l'Espagne et l'Allemagne. Le public apprécie ces œuvres, pour la plupart bien connues des amateurs depuis les années 70. Cependant, on aurait apprécié quelques découvertes de cet immense répertoire.

Même si chacune des écritures est singulière, le jeu semble uniformément appréhendé. Jordi Savall, fidèle à l'esprit aristocratique de la viole de gambe, imprime une vision éthérée à chacune des pièces jouées. Des plus savantes (deux contrepoints de L'Art de la fugue) aux plus rustiques (The King of Denmark's Galliard, par exemple), tout est d'une suprême élégance raffinée, plein, avec d'admirables phrasés, mais l'élan, la dynamique demeurent trop souvent en deçà de l'esprit de certaines œuvres, celles à destination chorégraphique en particulier. La virtuosité des deux dessus est extraordinaire, les diminutions sont admirables. Les polyphonies, toujours lisibles, connaissent une vie intense, riche, et suscitent un intérêt renouvelé (ainsi dans le Canon super O Nachbar Roland, de Scheidt).

Si le seul nom de Jordi Savall, le musicien humaniste, généreux et humble, suffit à emplir le vaste auditorium de Dijon, est-il sûr que la majorité des auditeurs aient consulté le programme ? Il est permis d'en douter. Familiers d'enregistrements colorés, rythmés à souhait, ceux-ci sont manifestement déconcertés par l'austérité monochrome de la formation et du programme. Il est vrai que le timbre si homogène, le velours des violes, particulièrement dans cette image angélique et divine, à l'émotion vraie, mais contenue3, entraîne chez certains une forme d'assoupissement… « L'ennui naquit un jour de l'uniformité » (Houdar de la Motte, 1719). Les deux contrepoints de L'Art de la fugue mettront tout le monde d'accord : c'est le couronnement de la soirée, et de nombreux rappels nous vaudront deux généreux bis.

 

                                                                                      Eusebius
28 mars 2013

1. Ce serait faire injure à ses prédécesseurs et à ses maîtres, Wieland Kuijken, tout d'abord, et August Wenzinger, auprès duquel il travailla à Bâle. Rappelons que Philippe Pierlot fut aussi un disciple du premier avant de fonder son Ricercar Consort, auquel on doit tant de remarquables enregistrements, de Bach en particulier.

2. 1991, film d'Alain Corneau, où Marin Marais se remémore ses années d'apprentissage auprès de Monsieur de Sainte-Colombe.

3. en relation avec la célèbre Melencolia de Dürer, symbolisme mis à part. On pense naturellement à Montserrat Figueiras.

Pour terminer en souriant, une question à Philippe Pierlot, le Liégeois : « Jouer de la viole sans les frettes, c'est i' possible en Belgique ? » Michel Corrette avait bien inventé la viole d'Orphée, dépourvue de frettes ! (sans contrepet, cette fois)

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèqueAnalyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Dimanche 29 Mars, 2015 22:58

bandeau

musicologie

recherche

rectangle_actu

rectangle

rectangle