bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Les « Carnets d'un pèlerin » de Franz Liszt par Cyril Huvé

 

Franz Liszt, Carnets d'un pèlerin, Cyril Huvé, piano. La Grange aux pianos 2015 (GAP 01).

Enregistré à la Grange aux pianos les 22 et 23 août 2011.

18 février 2015, par Alain Lambert ——

Le programme de ce superbe cédé, Carnets d'un pèlerin, joué par Cyril Huvé (victoire de la musique en 2010 pour son interprétation de Mendelssohn) comprend quatre pièces du recueil de la Seconde année de pèlerinage, en Italie, un air glané dans une rue de Kiev, Dumka, et deux pièces des Harmonies poétiques et religieuses.

Un large choix pour illustrer le pèlerinage tant géographique qu'intérieur de Liszt, puisque la dernière pièce, la plus longue, Après une lecture de Dante, appartient au premier recueil, mais relève de la rêverie fiévreuse inspirée par la lecture du poète italien à la recherche, difficile, du paradis.

Elle se rattache ainsi aux deux méditations qui la précèdent, Bénédiction de Dieu dans la solitude, limpide comme un ruisseau, de plus en plus chatoyant, qui remonterait le cours de son lit avant de se perdre dans les nuages, loin des tourments du cœur trop humain.

Et  Funérailles, dont la date en sous-titre est octobre 1849, renvoie sans doute à la répression autrichienne contre la révolution hongroise en 1848. La marche funèbre, précédée du tocsin, se perd dans un chant mélancolique, où l'âme encore proche de Chopin, qui s'est éteint le 19 octobre 1849 justement, frôle toujours le clavier du musicien éploré, avant le retour lancinant des cloches.

Quant aux trois premières pièces italiennes, ce sont des souvenirs de voyage entre Milan et Florence, que le pianiste  évoque du bout des doigts, avant d'esquisser la chanson tourmentée, entre rires et larmes, de Pétrarque à sa dame.

Le tout est impeccablement enregistré dans la Grange aux pianos, à Chassignoles, en Berry, au pays de Georges Sand, où Cyril Huvé restaure et collectionne les anciens instruments qui ont environnés les grands maîtres romantiques auxquels il se consacre.

Ces voyages intérieurs sont joués avec ferveur et beaucoup d'éclat sur un piano Steinweg de 1875 que Liszt a bien connu en son temps. Ce piano appartient à la branche allemande de la famille qui s'est exilée en Amérique en 1850 et y créa la fameuse marque Steinway, laquelle obtiendra un siècle plus tard l'éloignement du marché américain de sa branche cousine, et d'origine.

Le disque sort le 24 février au label La Grange aux pianos.

Prochain concert de Cyril Huvé le 3 mars (20H30), Salle Gaveau à Paris, pour un récital Scriabine.

Toutes les infos sur son site.

Funérailles (extrait), plage 6.

 

1. Sposalizio (Seconde année de pélerinage, Italie)

2. Il Penseroso (Seconde année)

3. Sonnet no 104 de Pétrarque (Seconde année)

4. Dumka

5. Bénédiction de Dieu dans la solitude (Harmonies poétiques et religieuses)

6. Funérailles (Harmonies)

7. Après la lecture de Dante (Seconde année)

 

plume Alain Lambert
18 février 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Dimanche 31 Juillet, 2016 11:08

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert